Le gouvernement pourrait réglementer sévèrement les cabines UV

Par ,
Santé Le gouvernement pourrait réglementer sévèrement les cabines UV

Les cabines UV rencontrent un réel engouement, certains médecins souhaiteraient les voir interdites. Les professionnels du bronzage se révèlent être contre cette idée.

Le nombre de cancers de la peau est en augmentation, il pourrait ainsi être limité en interdisant les cabines à U.V. Jacques Bazex et Jean Civatte, les médecins de l’Académie nationale de la Médecine ont constaté l’échec des différentes campagnes. Ils ont évoqué dans le BEH (Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire) la dangerosité des rayons ultraviolets, « ceux émis en cabine de bronzage sont classés dans la catégorie la plus élevée parmi les agents cancérogènes ».

En France, 5% des mélanomes cutanés sur 347 cas recensés par ans seraient la cause d’une utilisation de ce type de cabine. Pascal Empereur-Bissonnet et Mathieu Boniol de l’INVS (Institu de Veille Sanitaire) ont souhaité mettre en avant qu’entre « 566 et 2288 décès peuvent être attendus dans les trente prochaines années si les expositions ne changent pas ». Face à ce constat, le gouvernement souhaiterait règlementer plus durement le secteur du bronzage artificiel. Depuis quelques années, le nombre de cancers a subi une multiplication alarmante, 10 000 nouveaux cas apparaissent et près de 1 600 patients décèdent de cette maladie. Dans quelques semaines, un décret devrait être mis en place grâce à l’intervention de Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Le texte aurait pour objectif de protéger l’ensemble des utilisateurs notamment en leur proposant un cadre optimal. Les cabines de bronzage sont classées comme le soleil par la CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) dans la catégorie des « cancérogènes certains pour l’homme ». La présidence de la CNEP a déclaré qu’il ne fallait pas contraindre les professionnels de cette façon, elle a souhaité déclarer que les opérateurs respectent la loi, ils voudraient « une démarche coopérative avec les dermatologues plutôt que ce genre de confrontation ».

Dans cette optique, une journée nationale est prévue jeudi pour dépister les cancers de la peau grâce à des consultations entièrement gratuites.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Le gouvernement pourrait réglementer sévèrement les cabines UV sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus