Le Front National à la conquête des banlieues

Par , publié le
Politique Marine Le Pen
Marine Le Pen

Mardi, Marine Le Pen présente un nouveau collectif baptisé Banlieues patriotes. Et montre ainsi sa volonté de conquérir l'électorat qui les compose.

Les quartiers défavorisés, voilà le nouvel enjeu du FN. Aujourd'hui, en présentant son nouveau collectif "Banlieues patriotes", Marine Le Pen entend aller au-delà des arcanes du parti, pour "fédérer les patriotes". Ces mots émanent de Jordan Bardella, conseiller régional Ile-de-France âgé de 20 ans pour le parti frontiste.

FN : créer un "maillage territorial" en banlieues

L'Express rapporte que selon le jeune conseiller FN, il s'agit là de créer "un maillage territorial" de sympathisants pour "renouer avec les territoires perdus de la République". Pour cela, le parti s'appuie sur les bons résultats qu'il y a obtenus à l'occasion des élections régionales. Les territoires alors visés avaient réservé un meilleur sort qu'à l'accoutumée aux candidats de la liste de Wallerand de Saint-Just. Les 14,7% obtenus en Seine-Saint-Denis font dire à Jordan Bardella : "Dire qu'il y a une rupture entre le FN et les banlieues, c'est un mythe que je conteste".

Pour Nicolas Lebourg, chercheur à l'Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès, et qui est cité par l'Express, cette démarche envers les banlieues "est une vieille histoire". "En banlieue, le clivage ethnico-culturel a une réalité sociale mais aussi politique", précise-t-il en ajoutant que les électeurs issus de l'immigration finissent malgré tout par ne pas céder aux sirènes FN.

Une affiche de campagne de Wallerand de Saint-Just montrait sur le côté gauche une photo d'une jeune femme maquillée avec les couleurs du drapeau français, et coiffée d'un bonnet rouge. De l'autre, une femme voilée. Le slogan ? "Choisissez votre banlieue".

"Banlieues patriotes", le 7ème collectif signé Front National

Par le passé, le Front National a déjà lancé quelques collectifs. Metronews cite entre autres le collectif Racines, qui agrège des professeurs chargés de mettre en place "la partie éducation du programme présidentiel de Marine Le Pen en 2017". Quant aux autres, ils concernent diverses sphères sociétales, comme l'écologie, la culture, ou la jeunesse.

Crédits photos : CHRISTOPHE RUSSEIL/FTV/phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus