Le café arabe et le kimchi nord-coréen, présentés à l’Unesco

Par , publié le
International cafe

Le café arabe ainsi que le kimchi nord-coréen font partie de la liste des patrimoines culturels immatériels de l'Unesco, qui sera bientôt présentée en Namibie.

A l’occasion de la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco qui sera annoncée en Namibie, le café arabe ainsi que le kimchi nord-coréen seront présentés pour être intronisés pour faire partie de ce fameux patrimoine.

Si le café arabe est bien célèbre, le kimchi est lui plutôt assez méconnu du grand public. Il s’agit pourtant d’un plat très consommé dans les deux Corées, Nord et Sud, à base de légumes lacto-fermentés. Le plat a été présenté par la Corée du Nord, deux ans après l’inscription de ce plat par le voisin qu’est la Corée du Sud. De son côté, le café arabe a été présenté par les Emirats arabes unis, l’Arabie Saoudite, Oman et le Qatar.

La France également représentée

Parmi les dossiers présentés, 35 en tout, se trouve également les fêtes du solstice d’été dans les Pyrénées, qui concernent donc la France, l’Espagne et l’Andorre. En Europe globalement, la cornemuse en Slovaquie, les danses de garçons en Roumanie ou encore la fabrication des sonnailles, des cloches très célèbres au Portugal.

"Un concours de miss monde"

Pour Cécile Duvelle, secrétaire de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, ces inscriptions ne sont pas pour autant un signe fierté culturelle, mais s’apparente plus à un "concours de Miss Monde", dans lequel les États vont jouer de cette inscription pour bénéficier d’un atout touristique supplémentaire, au lieu de demander une assistance internationale, afin de préserver ces patrimoines. Cette année, le Kenya et le Malawi sont les deux seuls pays à avoir demandé une aide internationale. "Sauvegarder le patrimoine immatériel, c'est contribuer au développement durable des sociétés" conclut-elle.

Partager cet article