Le Bon Coin : des mineurs interpellés pour une série de guet-apens

Par , publié le | modifié le
Faits Divers LeBonCoinHomePage

10 jeunes ont été interpellés dans le cadre d'une série de guet-apens suite à des fausses annonces sur le bon coin. Des mineurs sont également impliqués.

L’histoire pourrait faire l’objet d’un scénario. Dix jeunes âgés de 14 à 20 ans ont été interpellés à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne). Ils sont soupçonnés d’avoir organisé une série de guet-apens, suite à des fausses annonces sur Le Bon Coin.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ils viendraient tous du même quartier sensible de Surville et opéraient de façon très violente "avec des armes, bombes lacrymogènes, batte de baseball ou marteau brise-vitre", rapporte le procureur de la République de Meaux, Bruno Dalles.

Des butins de 5.000 euros récupérés

Les annonces étaient assez alléchantes. Un quad à très bon prix ou encore une moto. Les victimes ayant répondu à l’annonce étaient ensuite attendues du côté du quartier réputé sensible, et se faisaient prendre dans un guet-apens parfois sanglant. Exigeant dans leur annonce du liquide, les assaillants pouvaient parfois récupérer 5.000 euros au cours d’une attaque.

"La bande était quasi-organisée, c'est 'Orange mécanique' à la mode de Surville", a ajouté le procureur en référence au célèbre film de Stanley Kubrick, décrivant "une horde de sauvages qui exerçait des violences en réunion pour dépouiller les victimes du liquide, des téléphones".

Les agresseurs, repérés grâce à leur adresse IP

Après quelques semaines d’enquête, les policiers sont parvenus à mettre la main sur les agresseurs qui faisaient tout de même preuve d’un certain amateurisme. Ces derniers laissaient leurs coordonnées à travers les annonces, mais également leurs adresses IP, adresses des ordinateurs d’où émanaient les annonces.

Parmi les interpellés, deux étaient majeurs et on été jugés en comparution immédiate. Les mineurs ont été présentés à un juge pour enfant à Melun en vue d’une mise en examen avec placement sous contrôle judiciaire, obligation d’être placés dans un foyer et interdiction de réapparaître à Montereau.

Les arnaques sur Le bon coin sont assez fréquentes. En février dernier, un homme était interpellé pour avoir escroqué près de 130 personnes.

Crédits photos : Photo capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus