L'automédication est en hausse en 2015 en France

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration. Des médicaments et de l'argent.

L’automédication a augmenté en France sur l’exercice 2015 après deux années consécutives de baisse. Le marché représente plus de 2 milliards d’euros.

La France est réputée pour être l’un des pays d’Europe où l’on pratique le moins l’automédication. Un bon point si on garde à l’esprit que cette pratique peut être dangereuse. Cependant, après deux années de baisse consécutives, l’automédication a fortement augmenté sur l’année 2015.

La faute notamment à un épisode de grippe hivernale particulièrement fort l’année dernière.

L’automédication en hausse en France

Ce sont les chiffres du bilan annuel de l’association des fabricants de médicaments sans ordonnance (Afipa) publiés le 22 janvier qui confirme cette hausse. Alors qu’en 2013 l’automédication avait chuté de 3 % et de 0,3 % en 2014, la pratique a augmenté de 5,2 M sur l’année 2015.

Selon le président de l’Afipa, Pascal Brossard, cette augmentation « est essentiellement liée à des éléments conjoncturels tels qu’un hiver difficile ». Le début de l’année 2015 a connu un épisode de grippe hivernale plutôt tenace et la consommation de traitements pour les voies respiratoires et d’antalgiques s’en ressent fortement avec une hausse respective de 8,4 % et 9,3 %.

Un marché à 2,26 milliards d’euros

Sur le plan économique, cette hausse de l’automédication chez les français est plutôt une bonne chose. Les ventes de médicaments sans ordonnance ont atteint près de 2,26 milliards d’euros sur l’année 2015 et auraient permis à la sécurité sociale d’économiser 75 millions d’euros en remboursement de consultations médicales. Pour les pharmaciens, ces ventes sans ordonnance (qui incluent également des dispositifs médicaux et des compléments alimentaires) ont représenté 10,4 % du chiffre d’affaires annuel des officines en 2015 et ont contribué à hauteur de 37,2 % à la croissance de leur activité.

Du côté des fabricants, c’est le laboratoire de produits Boiron qui s’est placé à la première place du classement des ventes sans ordonnance. Dans le détail, c’est l’antalgique Doliprane de Sanofi est resté numéro un des ventes, comme en 2014.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article