L'asthme touche de plus en plus de personnes, et reste incurable

Par , publié le | modifié le
Santé Asthme - photo d'illustration
Asthme - photo d'illustration

Ce mardi marque la journée mondiale de l’asthme, une maladie chronique de plus en plus répandue à cause de notre environnement et pour le moment, toujours incurable.

Ce mardi 3 mai 2016 marque la journée mondiale de l’asthme. L’occasion pour les autorités sanitaires de rappeler que cette maladie chronique toujours incurable touche de plus en plus de personnes dans le monde, dont 4 millions dans notre pays.

Asthme : 334 millions d'humains en souffrent

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, on dénombre 334 millions de personnes atteintes d’asthme dans le monde en 2016. Un chiffre qui ne cesse de grimper, car en 2003, on ne comptait que 235 millions de personnes souffrant de cette pathologie.

En France, ce sont 4 millions de personnes qui sont atteintes d’asthme et chaque année, 1500 décès dus à une crise sont recensés dans l’hexagone par la Fédération européenne de l’allergie et des associations de patients de maladies respiratoires (EFA). L’OMS précise également que l’asthme est la première maladie chronique chez l’enfant au niveau mondial et que 10 % des personnes malades dans le monde sont des enfants. Dans le monde, 80 % des décès dus à l’asthme se produisent dans les pays les moins développés.

Dépister et apprendre les gestes qui sauvent

L’asthme, qui se manifeste par des crises sous forme de sifflements et de gênes respiratoires, est en forte progression à cause notamment de la pollution de notre environnement qui est considérée comme un facteur aggravant pour les malades.

Cette journée mondiale de l’asthme est l’occasion pour l’OMS de rappeler les bonnes pratiques pour contrôler la pathologie et mieux gérer les crises. Bien entendu, il est conseillé d’avoir toujours un inhalateur auprès de soi lorsque l’on est malade. La prise régulière de vitamine D pourrait également freiner le développement de la maladie, tout comme la pratique régulière d’un sport adapté (handball, natation). Pour le moment, les scientifiques s’efforcent de trouver des traitements pour les patients dont l’inflammation des bronches ne peut-être traitées par les corticoïdes. Un vaccin contre l’asthme est également à l’étude à l’INSERM et au CNRS. Dernière piste en date, la pratique régulière du Yoga qui permettrait de mieux contrôler sa respiration et ainsi, gérer au mieux les crises.

À l'occasion de cette journée mondiale, plusieurs actions sont mises en place en France. Des affiches, 80.000 brochures gratuites et un site internet développé à cette occasion permettront de mieux comprendre la maladie.

Crédits photos : wavebreakmedia - Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus