L'association Ni Putes ni Soumises expulsée de ses locaux pour impayés

Par , publié le
France La maison de la mixité ou été basé Ni Putes nu Soumises
La maison de la mixité ou été basé Ni Putes nu Soumises

Le mouvement Ni Putes ni Soumises a été expulsé mardi de ses locaux parisiens de la « Maison de la mixité » pour loyers impayés.

En 2006, le président de la République Jacques Chirac inaugurait les locaux du mouvement Ni Putes ni Soumises dans le 20e arrondissement de Paris. 10 ans plus tard, c’est le coup dur pour l’association qui vient d’être expulsée de la « Maison de la mixité » à cause de loyers impayés.

Expulsion par les forces de l’ordre

Ce sont nos confrères de LCI, qui ont contacté l’association ainsi que le bailleur Paris Habitat qui ont révélé l’information. L’expulsion a eu lieu hier matin et a été effectuée par les forces de l’ordre.

Selon le bailleur Paris Habitat qui gérait la location du local, les problèmes de paiement du loyer sont intervenus très rapidement après l’installation de l’association dans le bâtiment. Un protocole d’accord avec étalement de la dette avait été validé entre les deux parties, mais ce dernier n’a jamais été respect. Des locaux au loyer moins élevés ont également été proposés à l’association qui les a systématiquement refusés.

Une expulsion décidée en avril 2016

C’est le tribunal d’instance de Paris qui a décidé de l’expulsion de l’association en avril 2016. Le montant des loyers impayés serait proche des 140 000 euros.

De son côté, l’association Ni Putes Ni Soumises a réagi à cette décision dans un communiqué, déplorant avoir « été clochardisée par la quasi-absence de subventions de la part de pouvoirs publics — à l’exception notable de la politique de la Ville — pourtant prompts à s’afficher comme les garants des valeurs de la République. » Le mouvement ajoute qu’on veut le « réduire au silence alors qu’il a été à la pointe de la lutte contre l’omerta qui entourait les violences faites aux femmes dans les quartiers. »

Rappelons que l’association Ni Putes Ni Soumises a été popularisée en octobre 2002, de Sohane Benziane, brûlée vive dans un local à poubelles de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Sa fondatrice, Fadela Amara, avait été nommée en 2007 dans le gouvernement de François Fillon.

Crédits photos : Capture Google Street View

Partager cet article