L'archipel de Porto Rico est en défaut de paiement

Par , publié le
International Une vue de San Juan, dans l'île de Porto Rico.
Une vue de San Juan, dans l'île de Porto Rico.

Depuis lundi, Porto Rico est en situation de défaut de paiement sur une partie de sa dette qui s'élève à 73 milliards d'euros. Le territoire rattaché aux Etats-Unis s'expose ainsi à des poursuites.

Lundi, Porto Rico devait régler 58 millions de dollars sur sa dette globale de 73 milliards de dollars. Seulement, cet archipel des Caraïbes est englué dans une profonde crise économique. et n'a payé que 628.000 dollars.

En conséquence, le territoire rattaché aux Etats-Unis pourrait voir ses créanciers, en majorité des fonds de pensions américains, le poursuivre en justice.

Porto Rico, les origines de la crise

Melba Acosta, directeur général de la Government Development Bank, qui émet les obligations souveraines, a déclaré laconiquement lundi : "En raison de l'absence de fonds adéquats pour cet exercice fiscal, la totalité du paiement des obligations n'a pas été effectuée aujourd'hui". L'origine de cette crise économique se trouve dans "la fin en 2006 d’un système d’exemption fiscale pour les entreprises, qui a provoqué une récession économique et une flambée du chômage", nous rapporte LeMonde.fr.

L'un des fonds de pensions en question, Oppenheimer Funds, a d'ores et déjà annoncé qu'il allait faire valoir ses droits en justice. Pourtant, les autorités portoricaines avaient pour ainsi dire coupé l'herbe sous le pied de ses créanciers. : il y a quelques jours déjà, avant l'échéance, le gouverneur Alejandro Garcia Padilla avait dit que la dette était impossible à acquitter et requérait donc une restructuration.

Porto Rico ne peut se déclarer en faillite

Contrairement à la ville de Detroit, qui s'était mise en faillite il y a deux ans quasiment deux ans jour pour jour, Porto Rico n'a pas cette possibilité et ne peut donc tenter d'échelonner sa dette en se dégageant des investisseurs. Dès lors, que faire ? Dans un premier temps, Porto Rico réalisent des économies afin de payer les revenus des personnels hospitaliers, des membres des forces de l'ordre ou encore des enseignants. Mais ce faisant, l'archipel risque de se voir démuni de fonds privés.

Porto Rico est doté d'un statut particulier : il n'est pas un Etat souverain, rattaché qu'il est aux Etats-Unis tout en ne faisant pas partie des 50 Etats. Ainsi, il n'a pas d'obligation fiscale à l'endroit de l'administration fédérale. L'archipel, qui jusque ici n'avait jamais fait défaut en termes de remboursement, est surnommé la "Grèce des Caraïbes". Mais contrairement au pays européen, le FMI ne peut lui venir en aide, étant donné qu'il n'est pas souverain. D'ailleurs, Barack Obama n'a pas non plus prévu la mise en place d'un plan fédéral.

Crédits photos : Songquan Deng / Shutterstock.com

Partager cet article