L'Arcep demande aux opérateurs d'accélérer la couverture des zones blanches

Par , publié le
Mobile
Photo d'illustration. L'opérateur SFR.

Si la recommendantion est formulée à l'égard de tous les opérateurs, SFR serait plus en retard selon le régulateur des télécoms.

L'Observatoire trimestiel des zones peu denses de l'Arcep révèle que la couverture des zones blanches en France progresse. Mais les "centres-bourgs-zones blanches" et les zones "peu denses" doivent encore faire l'objet d'efforts de la part des opérateurs de téléphonie mobile. Et la remarque vaut tout particulièrement pour SFR.

SFR en retard

Au total, 91% du territoire est désormais couvert par les services voix et SMS. Mais le gendarme des télécoms pointe : "Toutefois, les déploiements des opérateurs sont attendus dans une dizaine d'autres centres-bourgs, présents dans le programme depuis plusieurs années. Les opérateurs, en particulier SFR, doivent finaliser les déploiements au plus vite".

Le haut débit 3G/4G doit aussi être accéléré

En ce qui concerne le haut débit, la 3G progresse dans les zones blanches-centres-bourgs. Depuis le dernier rapport il y a trois mois, SFR est ainsi passé de 52 à 56% de couverture, et Orange de 62 à 68%. Mais afin "d'assurer le respect de leurs obligations, conformément à la loi", les opérateurs doivent accélérer leurs déploiements.

Quant à la 4G, les autorisations d'utilisation de fréquences contiennent des obligations particulières de couverture de zones peu habitées. 22.500 communes en font partie, ne représentant que 18% de la populatin française, mais 63% du territoire. 4 habitants concernés sur 10 devront être couverts au 17 janvier 2017. L'Arcep observe : "Orange et Bouygues Telecom annoncent d'ores et déjà couvrir plus de 40% de la population de cette zone. SFR déclare quant à lui être passé de 25 à 32% en un trimestre. L'Arcep procédera à une campagne de mesures sur le terrain au premier trimestre 2017 en vue de s'assurer du respect effectif de l'obligation de chacun des trois opérateurs". Notons enfin que Free n'est pas tenu à ce type d'obligation car il ne possède pas de fréquence de type 800 Mhz.

Crédits photos : ricochet64 / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus