Landes : un adolescent de 17 ans périt dans un accident de parachute

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. La pratique du parachutisme.
Photo d'illustration. La pratique du parachutisme.

Jeudi après-midi dans les Landes, un adolescent de 17 ans a trouvé la mort dans un accident de parachute. Selon le directeur de son école, sa voile de de secours ne se serait pas ouverte correctement.

Le drame s'est produit jeudi après-midi aux environs de l'aérodrome de Mimizan (Landes). Il est 17h00 passées lorsqu'un adolescent de 17 ans trouve la mort dans un accident de parachute. Une soixantaine de témoins, de même que les instructeurs du jeune stagiaire, assistent à la scène.

Une équipe de la Sécurité civile intervient rapidement pour porter secours à l'adolescent, alors en arrêt cardiaque. En dépit de massages effectués par un secouriste, la victime ne pourra être réanimée. La tragédie est survenue alors que le public rassemblé était présent pour prendre part à la Nuit des étoiles.

Accident mortel de parachute : un problème technique ?

Le maire de Mimizan Christian Plantier s'est rendu peu de temps après sur les lieux. Sans se prononcer plus que cela sur les circonstances des faits, l'élu a indiqué que l'adolescent originaire de la commune de Bardos était en stage de perfectionnement à la chute libre et qu'il s'était livré là à son second saut en individuel.

M. Plantier a ajouté que jamais pareil accident n'avait été déploré auparavant à l'aérodrome civil de Mimizan ou à OJB Parachutisme. Cité par France bleu, le directeur de l'école de parachutisme Oliver Jean-Baptisme a évoqué un problème technique.

Une voile de secours qui se serait mal ouverte

Ainsi, si le jeune stagiaire a bien successivement actionné ses deux parachutes, le problème serait venu de l'ouverture mal enclenchée de sa voile de secours : "Le parachute principal s'est ouvert correctement mais il ne permettait pas de se poser en sécurité. Le parachutiste a donc déclenché la procédure de secours et libéré son second parachute. Ensuite, la voile de secours est sortie mais ne s'est pas ouverte complètement. C'est peut-être dû à la position du garçon. L'enquête va le déterminer. Normalement, c'est impossible et impensable mais c'est arrivé..."

L'autopsie du corps et des analyses toxicologiques étaient prévues pour être réalisées ce vendredi.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article