Les prix alimentaires mondiaux chutent encore en 2015

Par , publié le
Économie
Un tracteur (photo d'illustration)

Pour la quatrième année consécutive, les prix alimentaires mondiaux ont une nouvelle fois chuté. L’abondance de l’offre, l’hésitation de la demande à l’échelle mondiale et l’affermissement du dollar ont fait plonger les prix.

L’année 2015 n’aura pas permis aux prix alimentaires mondiaux de redresser la barre. Ces derniers ont en effet continué de plonger pour la 4e année consécutive.

Selon les chiffres publiés ce jeudi 7 janvier 2016 par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les prix alimentaires ont baissé de 19,1 % sur l’ensemble du globe.

Incertitude économique autour des prix alimentaires

Pour rappel, l’indice des prix alimentaires de la FAO englobe les cours des céréales, des produits laitiers, de la viande, des huiles végétales et du sucre. Ce dernier a terminé l’année à 154,1 avec une dernière baisse de 1 % pour le mois de décembre 2015.

Ces derniers ont donc suivi la courbe des prix des métaux et du pétrole. La raison de cette baisse s’explique par une surabondance des récoltes combinée à l’incertitude du contexte économique actuel qui a freiné la consommation.

Le lait paie le plus lourd tribut

Dans le détail sur l’année 2015, ce sont les produits laitiers qui ont subi la plus grosse baisse avec une chute de 28,5 % sur l’ensemble de l’exercice. Une grosse claque après une année 2014 plutôt bonne. Selon l’indice de la FAO, les prix des produits laitiers ont atteint des niveaux qu’ils n’avaient plus connus depuis 2009.

Le sucre connaît de son côté la deuxième plus grosse baisse du secteur avec une chute de 21 % sur l’année 2015. Motif d’espoir cependant, le cours est reparti à la hausse sur le mois de décembre avec une hausse de 1,3 % en décembre. Le prix des huiles végétales a de son côté chuté de 19 %, atteignant son plus bas niveau depuis neuf ans. Le prix des céréales a rétrogradé de 15,4 % sur l’année et celui de la viande 15,1 % en 2015, après une année record en 2014.

Crédits photos : Morguefile

Partager cet article

Pour en savoir plus