L’affaire des e-mails de Clinton aura vraisemblablement de lourdes conséquences

Par , publié le
International
Hillary Clinton (g) et Donald Trump, le 9 octobre 2016 à St Louis dans le Missouri

Quelque soit le résultat des élections au soir du 7 novembre, l’affaire de la messagerie privée d’Hillary Clinton aura, sans nul doute, de lourdes conséquences dont l’ampleur reste difficile à évaluer pour le moment.

L’annonce, à 11 jours du scrutin, de la relance de l’enquête sur Hillary Clinton concernant l’usage totalement inapproprié d’une messagerie personnelle pour des données confidentielles, a lancé un énorme pavé dans la mare des élections présidentielles américaines. Donnée jusqu’alors grande favorite, la candidate démocrate a vu son avance dans les sondages fondre comme neige au soleil au point que les deux candidats sont désormais très proches dans les intentions de vote.

Donald Trump pourrait finalement gagner les élections

Malgré le fait que les principaux médias américains aient pris fait et cause pour la candidate démocrate, Donald Trump, qui ne cesse de marteler qu’Hillary Clinton est corrompue et vénale, pourrait bénéficier de ce nouveau rebondissement. Le candidat républicain a, effectivement, remonté une très grande partie de son retard dans les sondages qui le donnaient largement perdant il y a quelques jours encore. Différents sondages ne créditent désormais Hillary Clinton que d’une avance d’un petit point, ce qui est totalement dans la marge d’erreur de telles études.

Le milliardaire mise, depuis le début, sur le ras-le-bol des américains envers les hommes politiques, la corruption par les lobbys et l’absence de politique d’intérêt général au profit d’une politique envers les multinationales, assurant qu’Hillary Clinton en était la caricature même. La relance de cette enquête tombe donc à pic et pourrait convaincre un grand nombre d’indécis à voter contre l’ex première dame.

En cas de victoire de Trump, le clan Clinton crierait bien évidemment au scandale et placerait le patron du FBI comme responsable de cette défaite en assurant que son comportement irresponsable a modifié le cours des élections. Cela pourrait déclencher une véritable fronde et peut-être une remise en question des élections par le clan Clinton, surtout si, finalement, le dossier contre la candidate était vide. Difficile cependant d’imaginer que le patron du FBI ait lancé une telle bombe à quelques jours des élections s’il n’avait pas de forts soupçons que les courriers retrouvés sont réellement compromettants.

Une enquête qui se poursuivra même si Clinton est élue

Dans l’hypothèse où Hillary Clinton parviendrait tout de même à être élue, nul doute que Donald Trump lancerait une véritable crise politique. Le candidat républicain a d’ailleurs affirmé hier lors d’un meeting que « Si Hillary est élue, elle ferait l'objet d'une enquête pénale prolongée, et probablement un procès pénal » avant d’ajouter : « Son élection enfoncerait l'État et notre pays dans une crise constitutionnelle ».

En cas de victoire du camp démocrate, Donald Trump pourrait refuser de reconnaitre la victoire de son adversaire, plongeant le pays dans une délicate crise. Le camp républicain utiliserait, sans aucun doute aussi, tous les moyens légaux à sa disposition afin de dénoncer une élection truquée comme l’a déjà sous-entendu Donald Trump.

Quoi qu’il en soit, la victoire de l’un ou de l’autre pourrait plonger le pays dans une crise politique, constitutionnelle et judiciaire et pourrait même voir les Etat-Unis se déchirer. A moins, bien sûr, qu'un nouveau scandale de dernière minute vienne, d'ici-là, ruiner les chances d'un des deux candidats.

Crédits photos : © AFP/Archives Paul J. Richards

Partager cet article