"L'affaire de maître Lefort" : Patrick Sébastien, "enfant de Georges Simenon et d’Agatha Christie"

Par , publié le | modifié le
Télévision
Patrick Sébastien dans "L'affaire de maître Lefort"

Ce soir, France 2 diffuse "L'affaire de maître Lefort" avec Patrick Sébastien dans le rôle de l'avocat Lefort. Pour l'animateur comédien, cette nouvelle fiction policière après "Monsieur Max et la rumeur" ne sera pas la dernière.

Quelques jours après avoir repris Toulouse de Claude Nougaro dans une version salsa sur le plateau des Années Bonheur, Patrick Sébastien va de nouveau troquer son habit d'animateur pour celui de comédien. Après Monsieur Max et la rumeur, il revient ainsi en ce mercredi soir sur France 2 dans L'affaire de maître Lefort, où il incarne un avocat au poids tout relatif dans le milieu.

Dans un entretien accordé à nos confrères du Parisien, Patrick Sébastien raconte comment Me Dupond-Moretti, qui incarne ici un ténor du barreau fictif, a été embarqué dans cette aventure :

"On s’apprécie depuis longtemps car nous sommes deux personnes humaines, libertaires avec une grande gueule ! Au départ, je lui ai envoyé le scénario afin qu’il me dise si les scènes de tribunal étaient crédibles. Il a ajouté des répliques, notamment 'N’oubliez pas que la justice est une administration avant d’être une vertu', que j’aime beaucoup. Comme l’histoire lui plaisait, je lui ai proposé de jouer le rôle ténor du barreau, un rôle à sa portée ! Et on a tourné ses scènes le samedi car c’est un homme qui bosse beaucoup. Mon ami Jacques Malaterre, qui a réalisé la fiction, a tourné ça rapidement et pourtant à l’écran c’est très soigné."

Sébastien : "L'affaire de maître Lefort", un autoportrait

Et quand on lui demande si le personnage qu'il interprète dans cette nouvelle fiction est un autoportrait, le comédien répond sans détour : "Oui, comme moi c’est un soixante-huitard. Je suis très nostalgique de la liberté des années 70. C’étaient les plus belles années. Aujourd’hui on n’a plus cette liberté-là, on a un fil à la patte. Notamment parce que, quoi qu’on fasse, quoi qu’on dise, ça va être répété en boucle sur les réseaux sociaux."

D'autre projets pour la télévision

Patrick Sébastien ne s'arrêtera pas de jouer pour la télévision après L'affaire de maître Lefort. Il lance même un appel du pied à France 2 pour lui permettre de donner régulièrement rendez-vous aux téléspectateurs pour des adaptations de ses nouvelles policières :

"Je suis un enfant de Georges Simenon et d’Agatha Christie. J’aime les polars, surtout ceux où tout bascule dans les dix dernières minutes. J’écris régulièrement des nouvelles sur des crimes. Je ne les publie pas mais après le succès de 'Max' en octobre 2014, j’en ai adapté une pour France 2. J’aimerais bien que la chaîne accepte de faire une collection, qui pourrait s’appeler 'Machiavélick'. Je pourrais en écrire deux par an. Je vais en tourner une autre en janvier prochain. Dans 'Une chance sur 6', je serai un antiquaire homosexuel. Mais je ne suis pas obligé de jouer à chaque fois, on pourrait alterner avec des comédiens réputés."

Crédits photos : France 2

Partager cet article