La théorie d'une superstructure extraterrestre qui fascine les scientifiques

Par , publié le
Sciences Vue d'artiste du télescope Kepler
Vue d'artiste du télescope Kepler

Le voisinage de l'étoile KIC 8462852, observée par le télescope Kepler, a montré d'étranges variations de luminosité qui intriguent les spécialistes de l'espace.

Elle se situe à près de 1.500 années-lumière de nous, autant dire qu'il ne sert à rien de chausser vos jumelles, aussi puissantes soient-elles, pour l'observer. Elle, c'est l'étoile KIC 8462852, qui se situe quelque part entre les constellations de la Lyre et du Cygne. Observée entre 2009 et 2013 par le télescope Kepler, spécialiste de la détection d'exoplanètes, elle a montré de curieux changements de lumière.

KIC 8462852 : de surprenantes variations de lumière

Ces observations n'émanent pas de la Nasa, même si c'est bien elle qui a procédé au développement et au lancement de ce télescope. Non, elles furent menées par des amateurs qui aident l'agence spatiale américaine dans le cadre du programme Planet Hunters ("chasseurs de planètes").

Mais revenons à notre étoile, un peu plus chaude et grande que notre Soleil. En 2009, on a observé deux petites baisses de luminosité, une nouvelle deux ans plus tard et toute une série en 2013. Une éclipse ? Non, répondent les astronomes car ces baisses ne sont pas régulières, comme elles pourraient l'être lors du passage d'une planète.

La théorie de la Sphère de Dyson

Un nuage de comètes ou des débris d'astéroïdes qui viennent de se rencontrer un peu violemment, telles sont les théories qui pourraient concorder. Mais Tabetha Boyajian, principale auteure de l'étude, n'est pas convaincue. Elle demande alors l'aide d'un confrère de l'Université de Pennsylvanie, Jason Wright. Et c'est lui qui ouvre la boîte à fantasmes en instillant dans l'esprit une théorie folle, celle d'une "mégastructure fabriquée par une civilisation extraterrestre en orbite autour de l’étoile", sur le principe de la Sphère de Dyson.

Et là, nous tombons en pleine science-fiction : ce concept a été imaginé par le physicien Freeman Dyson. Le postulat en est l'absorption, par une telle structure, de l'énergie d'une étoile par une civilisation plus avancée. Le mot de la fin, ou plutôt du commencement, est de Tabetha Boyajian : "Les aliens devraient toujours être la dernière hypothèse à considérer mais ceci ressemble à ce que vous attendez qu’une civilisation extraterrestre construise". Pensez-y cette nuit, et essayez de vous endormir.

Crédits photos : NASA Ames/JPL-Caltech/T Pyle

Partager cet article

Pour en savoir plus