La Russie déploie du matériel militaire en Syrie et pense à un envoi de troupes

Par , publié le
International
Un avion de combat russe

La Russie, partenaire de la Syrie, a déclaré qu'elle envisagerait l'envoi de troupes si le régime en faisait la demande. En attendant, du matériel russe a été déployé en Syrie.

Ce n'est plus un sujet tabou. Le porte-parole du Kremlin a annoncé que la Russie examinerait une éventuelle requête de la part du régime syrien d'envoi de troupes au sol. Par ailleurs, la Russie a envoyé du matériel militaire en Syrie afin d'aider le gouvernement syrien dans sa lutte contre l'Etat Islamique.

La Russie pense à la possibilité d'envoyer des troupes en Syrie

Dimitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a déclaré durant une téléconférence avec des journalistes que : "s'il y a une requête (de la part de la Syrie), dans le cadre d'un dialogue bilatéral, ce serait naturellement discuté et examiné" avant de nuancer : "pour le moment, il est difficile de débattre d'hypothèses".

La Russie a cependant déployé récemment du matériel militaire en Syrie afin d'aider le régime syrien dans sa lutte contre le groupe terroriste de l'Etat Islamique. Un déploiement de matériel qui inquiète les Etats-Unis et qui a forcé Washington à prendre contact avec la Russie afin d'évoquer le sujet.

Des avions de combat russes déployés en Syrie

Le Pentagone a indiqué avoir détecté l'apparition de matériel russe en Syrie. Selon un responsable militaire américain, quatre avions de combat auraient été déployés près de Lattaquié ainsi que quatre hélicoptères militaires, des chars et des véhicules blindés destinés au transport de troupes.

Les Etats-Unis s'alarment de cet afflux de matériel militaire high-tech alors que l'objectif commun avoué des Etats-Unis, de la Russie et de la Syrie reste l'élimination de l'Etat Islamique du territoire. Les Etats-Unis quand à eux exigent un départ du président Bachar al-Assad. La situation pourrait devenir rapidement compliquée surtout si les russes s'engagent et les risques d'un incident militaire entre les forces en présence seraient décuplés.

Partager cet article

Pour en savoir plus