La Réunion : cinq djihadistes présumés en garde à vue

Par , publié le
International Photo d'illustration
Photo d'illustration

Ce mardi matin, cinq présumés djihadistes ont été interpellés puis placés en garde à vue sur l'île de La Réunion.

À l'automne dernier avait été lancée une enquête sur un réseau d'acheminement de djihadistes en direction de la Syrie. Des investigations qui ont récemment abouti au démantèlement d'une filière terroriste à La Réunion, une première Outre-Mer.

Cinq personnes ont été interpellées tôt mardi matin puis placées en garde à vue. Un groupe constitué de quatre hommes âgés de 18 à 24 ans et d'une femme de 62 ans. Ces interpellations ont été rendues possibles sur la base d'une information judiciaire ouverte an avril dernier, avant d'être validées par la commission rogatoire d'un juge d'instruction antiterroriste.

Interpellations à La Réunion : des présumés djihadistes âgés de 18 à 62 ans

On apprend de même via MYTF1News que les membres de ce réseau rejoignaient la Syrie en passant par la métropole puis l'Allemagne. Leur but étant de venir se positionner aux côtés du front Al Nosra. D'après les informations de MYTF1News, cette filière serait impliquée dans plus ou moins six départs vers la Syrie.

Près de 1 700 Français impliqués dans des filières djihadistes

Au total et selon les données communiquées par le ministère de l'Intérieur, ils sont près de 1 700 Français (1983) à être impliqués dans des filières djihadistes irako-syriennes. Un chiffre témoignant d'une explosion notable puisqu'ils étaient 555 en janvier 2014 à être concernés par ces réseaux. Une progression a également été notée quant au nombre de Français combattant dans la région (457 contre 224 personnes au 1er janvier 2014). On constate également une proportion non négligeable de jeunes parmi ces combattants, avec la présence de 80 mineurs incluant 45 filles. 137 femmes ont quant à elles été comptabilisées sur ce chiffre récemment relevé. Enfin, si deux djihadistes présumés sont retenus captifs en Syrie, 105 ont trouvé la mort dans la zone alors que 213 autres sont rentrés en France.

Crédits photos : © Pixabay / Public Domain

Partager cet article

Pour en savoir plus