La prime à la casse ne reviendra pas

Par , publié le | modifié le
Économie Cars are stored in an auto junkyard in Vendenheim near Strasbourg

Le gouvernement présentera d'ici à la fin du mois un plan de soutien pour le secteur automobile, ce dernier ne comprendra pas de prime à la casse, selon le ministre du Travail.

Michel Sapin a répondu sur RMC et BFM-TV  » Non, je ne le pense pas  » à la question d’un éventuel retour de la prime à la casse. Pour lui il est plus important de concentrer les efforts sur la recherche et le développement, l’innovation afin  » de construire sur des bases solides la voiture de demain « .

La prime à la casse a été un facteur important dans les ventes d’automobiles en France, depuis son arrêt le secteur le plus solide, les petites citadines, s’est écroulé, on recense une diminution significative des ventes en Europe. Dans l’Hexagone, on constate une baisse de 14% des ventes de véhicules neufs au premier semestre, dont une chute considérable de 20% pour PSA Peugeot-Citroën.

Alors que des suppressions d’emplois et des fermetures d’usines menacent le secteur, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à promis que son plan d’aide pour l’automobile sera mis en place avant fin juillet. La situation est particulièrement alarmante, chez PSA 8 000 à 10 000 postes pourraient disparaitre cette année selon des syndicats.

Le groupe présentera la semaine prochaine un nouveau plan destiné à réaliser des économies, les syndicats craignent que ce plan ne conduise à la fermeture de plusieurs usines, avec en ligne de mire celle d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

À la question  » Est-ce que le site d’Aulnay risque de fermer ?  » Michel Sapin a répondu  » Seul le président-directeur général est capable de le dire « .

Partager cet article