Grèce : l'exportation de 73 médicaments est stoppée par peur de pénurie

Par , publié le | modifié le
International Des médicaments
Des médicaments

En raison de la restriction des échanges économiques vers l’extérieur, la Grèce a décidé d’interdire l’exportation de 73 types de médicaments. Les autorités sanitaires craignent une pénurie.

La sortie de la Grèce de la zone euro reste en suspend depuis les dirigeants européens ont conclu lundi l’accord de négociation un troisième plan d’aide à la Grèce et éviter in extremis le Grexit et le pays dirigé par la gauche radicale d’Alexis Tsipras va tenter de se remettre à flot.

Tous les secteurs de la société grecque sont touchés par cette crise sans précédent et aujourd’hui, c’est au tour du secteur de la santé de prendre des mesures permettant de réduire les effets de la crise. L’agence grecque du médicament vient d’annoncer l’interdiction temporaire d’exporter 73 types de médicaments afin d’éviter une pénurie.

La Grèce bloque l’exportation de médicaments

C’est dans un communiqué de l’agence EOF que la décision a été annoncée. "Dans le but de protéger la santé publique, une mesure d’urgence interdit de manière temporaire l’exportation de 73 types de médicament" peut-on lire. "Cette décision prend effet immédiatement, et tant que cette mesure sera en vigueur, l’accumulation à des fins de stockage de ces médicaments sera interdite", a précisé l’agence du médicament.

De nombreux traitements sont concernés et notamment des médicaments permettant de lutter contre le diabète ou l’asthme ainsi que des vaccins contre la polio, l’hépatite et la varicelle.

Des échanges économiques restreints pour la Grèce

Cette peur du manque de médicaments est une conséquence directe du contrôle des capitaux imposés en Grèce depuis le 29 juin, qui contraignent les échanges économiques avec l’extérieur.
Le gouvernement grec espère pouvoir assouplir ces restrictions financières après avoir signé lundi à Bruxelles un accord promettant une nouvelle aide financière.

Crédits photos : Phattana Stock/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus