La France ne manquera pas de gaz cet hiver

Par , publié le | modifié le
Énergie
Photo d'illustration. Le gaz.

GRTgaz, garante de l'approvisionnement en gaz pour notre pays, assure que celui-ci sera bien assuré pour l'hiver qui approche. Et ce, même en cas de fortes vagues de froid.

GRTgaz est l'entité d'Engie (nouvelle dénomination remplaçant GDF Suez) chargée de l'approvisionnement de la grande majorité des foyers français en gaz. Selon l'entreprise, les besoins en gaz seront couverts pour l'hiver qui se profile dans notre pays, après observation des données existantes.

Du gaz même en cas de vague de froid

Ainsi, pour GRTgaz, le combustible ne viendra pas à manquer. Oui mais en cas de vagues de froid successives ? "La continuité d'alimentation pourrait être assurée en s'appuyant sur tous les points d'entrée du réseau et notamment sur les émissions des terminaux méthaniers de Fos et Montoir-de-Bretagne", annonce-t-elle.

Thierry Trouvé, son directeur général, argumente : "En confrontant l'ensemble des données relatives à la consommation et celles sur les quantités de gaz qu'il est possible d'acheminer, nous obtenons même un excédent de 645 gigawatt/heures (GWh) en cas de pic de froid comme il en survient deux fois dans le siècle".

Car oui, le froid revient

Il ne faut pas se leurrer : l'automne a été jusqu'ici marqué par des températures exceptionnelles, mais Météo France annonce que l'hiver va cesser de se laisser marcher dessus. "Un changement radical de masse d'air à partir de ce vendredi 20 novembre" (températures maximum comprises entre 3 et 9°C, de la neige sur les massifs) va survenir, et la demande en gaz va naturellement s'accroître.

Pour autant, GRTgaz ajoute que "le réseau de transport est également prêt à accueillir les nouveaux flux de gaz en provenance du nouveau terminal méthanier de Dunkerque", mais également que "la mise en service récente d'infrastructures majeures dans le Nord-Est de la France a également permis de renforcer la flexibilité du réseau de GRTgaz et devrait permettre d'éviter d'éventuelles congestions Ouest-Est". L'entité n'oublie pas pour autant ses voisins, indiquant par ailleurs qu'au niveau européen, les pays seront aussi en mesure d'approvisionner ses habitants en combustible.

Crédits photos : NorGal/shutterstock.com

Partager cet article