La feuille de paie simplifiée devrait être repoussée à 2017

Par , publié le | modifié le
Économie Photo d'illustration
Photo d'illustration

D'abord annoncée pour le 1er janvier de l'année 2016, l'instauration de la feuille de paie simplifiée pourrait être repoussée à 2017. Une simplification qui pourrait concerner 21 millions de français.

Loin d'être une arlésienne, la mise en place de la feuille de paie simplifiée pourrait néanmoins être repoussée à 2017. A l'origine, le gouvernement souhaitait son instauration au 1er janvier 2016, mais Le Parisien-Aujourd'hui en France croit savoir que non seulement celle-ci est repoussée, mais que son application sera étalée dans le temps.

Feuille de paie simplifiée : les étapes

Ainsi, selon le quotidien national, la première étape devrait concerner certes 2016, mais pour une "phase de test" basée sur le volontariat. Ensuite, cap sur le 1er janvier 2017 pour une généralisation petit à petit, à commencer par les structures salariant plus de 300 personnes.

Pour le quotidien, la nouvelle mouture de cette simplification est due à la mise en place d'une autre grande réforme comptable la même année. D'autre part, se lancer sans phase de test pourrait s'avérer risqué. Tant sur le plan technique sur l'image du choc de simplifié appelé de ses voeux par François Hollande. C'est ce qu'il resort d'un rapport dont le premier Ministre Manuel Valls pourrait prendre connaissance à la mi-juillet.

21 millions de Français concernés

Car à présent, la France est toujours championne d'Europe du nombre de lignes présentes sur un bulletin de paie, à savoir jusqu'à 40. L'objectif, avec cette simplification, est de passer à une quinzaine seulement, à l'instar de nos compagnons européens. Mais pour arriver à l'objectif final, il faudra bien passer par un bouleversement des habitudes à la fois humaines (du côté des experts-comptables) et techniques (refonte des logiciels dédiés à l'élaboration des fiches de paie.

A quoi pourrait alors ressemble ce nouveau bulletin de salaire ? Dans un bloc, les cotisations liées à la protection du salarié (santé, retraite,...). Mais l'ensemble des cotisations salariales ou patronales devraient être aussi, bien plus facilement lisibles. Enfin, en ce qui nous concerne au premier abord, le salaire net : celui-ci devrait être visible "au premier coup d'oeil" et figurer en bonne place sur la feuille.

Crédits photos : Nonwarit/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus