La famille de Ben Laden expulsée du Pakistan

Par , publié le
Monde La famille de Ben Laden expulsée du Pakistan

Ce matin, vendredi 27 avril, les autorités pakistanaises ont expulsé les trois femmes, Saoudiennes et Yéménite, et la dizaine d'enfants de Ben Laden du pays a assuré le ministère pakistanais de l'Intérieur.

Aux alentours de minuit, la nuit dernière, un minibus est passé discrètement les récupérer de leur résidence pour les emmener à l’aéroport civil de Rawalpindi. Elles y ont suivies des procédures d’immigration, avant de prendre l’avion pour l’Arabie Saoudite ainsi que le Yémen pour l’une d’elles.

Toujours au Pakistan depuis la mort de leur mari, qui n’était autre que rappelons le: Oussama Ben Laden, le chef d’Al Qaida qui a orchestré les attentats du 11 Septembre aux État-unis, abbatu le 2 mai 2011 par les américains. Elles avaient été remises entre les mains des pakistanais. En tout, 10 mois de détention sans motif apparent puis condamnées à 45 jours d’emprisonnement pour séjour illégal et à être renvoyées dans leur pays d’origine. Une peine qui a été purgée il y a maintenant 10 jours.

Cette détention fait beaucoup parler d’elle et tous se posent la question à savoir si le Pakistan ne dissimulerait pas des informations sur le temps où Ben Laden est resté sur ses terres. À savoir, s’il avait bénéficié d’aides pour rester terrer toute cette période et ainsi échappé à l’État américain.

Le corps du terroriste afin d’éviter un lieu de pèlerinage avait été transporté par les Américains peu de temps à près le raid qui a eu raison de sa vie. Ils avaient jeté le cadavre dans la mer au large des côtes du Pakistan. Non loin de la date d’anniversaire de sa mort, il semblerait que le Pakistan tourne définitivement la page à cette histoire macabre, qui a porté aussi préjudice à la famille Laden puisque d’après certaines sources, les pays natals ne voulaient pas d’elle.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : La famille de Ben Laden expulsée du Pakistan sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus