La Corée du Nord fait glisser son fuseau horaire de 30 minutes

Par , publié le | modifié le
International
Corée du Nord. Photo d'illustration.

L'un des pays les plus fermés au monde n'en est pas à une incongruité près; Kim Jong-un a décalé le fuseau horaire de la Corée du Nord de 30 minutes. Cependant, il y a bien une justification historique.

Presque totalement fermée au reste du monde, la Corée du Nord est très souvent dépeinte comme un pays vivant dans le passé. Il se trouve que la dictature communiste va voir son retard s'accentuer encore un peu, puisque les autorités ont annoncé vendredi l'instauration d'une "nouvelle heure de Pyongyang".

Dès le 15 août 2015, toutes les aiguilles du pays vont reculer de 30 minutes. S'agit-il d'une nouvelle lubie du dictateur ? Pas totalement, puisque l'explication avancée est liée à l'Histoire.

En Corée du Nord, à 0h30, le 15 août, il sera 0h00

C'est le Parlement qui a validé ce glissement du fuseau horaire, créant un décalage d'une demi-heure avec ses plus ou moins proches voisins sud-coréens et japonais. Le Japon, justement, est directement lié à cette décision. Entre 1910 et 1945, c'est ce dernier qui occupait alors la Corée, avant la fratricide partition. Le nouveau fuseau célèbre le 70ème anniversaire de la libération de la péninsule.

Et l'agence officielle KCNA d'indiquer, avec le style qu'on lui connaît : "Les cruels impérialistes japonais ont commis tant de crimes impardonnables, allant jusqu'à priver la Corée de son heure standard tout en piétinant ses terres, sans aucune merci".

Le Japon avait imposé son heure en 1912

Comme l'agence nord-coréenne l'a précisé, c'est bien le Japon qui avait imposé son heure standard, en 1912. Selon elle, il faut bien voir dans ce décret la "foi inébranlable et la volonté du peuple et de l’armée à l’occasion du 70e anniversaire de la libération de la Corée".
Et si cette petite bizarrerie temporelle traduit bien le profond ressentiment anti-japonais au nord de la péninsule, elle n'est pas sans conséquences, comme le rappelle le Ministère sud-coréen de l'Unification : "A plus long terme, il pourrait y avoir des effets sur les efforts pour unifier les normes et réduire les différences entre les deux pays". Mais les deux pays sont encore loin d'être réunifiés.

Pour l'anecdote, la Corée du Sud avait elle aussi changé son fuseau horaire en 1954 pour marquer la rupture avec l'ère coloniale. Cependant, 7 ans plus tard, elle revenait sur cette décision alors que Park Chung-Hee arrivait au pouvoir. Il souhaitait que Japon et Corée du Sud, alliés des Etats-Unis, parlent d'une même voix.

Crédits photos : Attila JANDI/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus