Baisse des ventes de charcuterie depuis la mise en garde de l’OMS

Par , publié le
Santé Saucisses
Saucisses

Selon les études du cabinet IRI et de Nielsen, les ventes de charcuterie ont chuté après l’annonce de l’OMS de fin octobre.

À la fin du mois d’octobre, l’Organisation Modiale de la Santé (OMS) mettait en garde contre la consommation de viande rouge et de charcuterie accusées de favoriser le cancer. Conséquence directe, les ventes de produits bouchers et charcutiers auraient connu une baisse immédiate.

Chute des ventes de charcuterie

Selon une étude du cabinet IRI et de Nielsen reprise par le site La France Agricole« L’ensemble des produits de boucherie et de charcuterie affiche une baisse des ventes de près de 5 % au cours de la dernière semaine d’octobre ». Une baisse de 5 % constatée par rapport à la même période de l’année 2014.

Une baisse qui, toujours selon le cabinet IRI, semble s’être confirmée pour les deux premières semaines du mois de novembre. Plus en détail, les ventes de charcuterie en grandes surfaces ont chuté de 5,3 % durant les trois semaines qui ont suivi la publication du rapport de l’OMS alors qu’elles étaient en hausse sur les trois semaines précédant le rapport selon IRI. Nielsen de son côté relève également une baisse dans les hypermarchés avec une chute maximum de -4,9 %  constatée le 8 novembre.

Le foie gras subit la baisse de plein fouet

Certaines catégories de produits charcutiers ont subi plus fortement cette baisse des ventes. D’après le cabinet Nielsen, les ventes de rillettes ont reculé de 11,7 %. Le foie gras paie le plus lourd tribut avec une chute de 27,3 % des ventes lors de la semaine du 1er novembre.

Apparemment, les effets de l’annonce de l’OMS semblent s’être quelque peu estompés, car la chute des ventes a nettement ralenti à partir du 15 novembre. Les Français avaient peut-être la tête ailleurs ou besoin de se faire plaisir après les attentats du 13 novembre. La Fédération française des industriels charcutiers traiteurs (FICT), interrogés par l’AFP, a indiqué que les carnets de commandes continuaient tout de même à se remplir malgré l’annonce de l’OMS et qu'ils n'avaient pas encore constaté de baisse de leur côté.

Crédits photos : daisukerman / morgueFile

Partager cet article