La Banque de France prévoit un ralentissement de l’économie au 2ème trimestre

Par , publié le
Économie La Banque de France prévoit un ralentissement de l\'économie au 2ème trimestre
La Banque de France a revu ses prévisions de croissance de l'économie française pour le deuxième trimestre. L'institution s'attend à un recul du PIB de 0,1% alors qu'initialement une stagnation (+0%) était prévue.

La Banque de France a revu ses prévisions de croissance de l'économie française pour le deuxième trimestre. L'institution s'attend à un recul du PIB de 0,1% alors qu'initialement une stagnation (+0%) était prévue.

Si cette prévision était juste, il s’agirait du premier trimestre de contraction de l’économie depuis que la France est sortie de la récession au printemps 2009. Cette étape serait également le signe de l’arrivée d’une nouvelle récession, c’est à dire deux trimestres consécutifs où le PIB recule, au premier trimestre la croissance de l’économie française était nulle.

Alors que les dernières prévisions de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) misaient sur un léger rebond de 0,2% au deuxième trimestre, plusieurs indicateurs montrent désormais une nouvelle dégradation de la conjoncture. Le gouvernement s’attend à une croissance de 0,5% pour 2012 afin de respecter ses engagements en terme de réduction des déficits, il prévoit également une accélération à 1,7% l’année prochaine, trop optimiste selon les économistes.

Pour ses prévisions, la Banque de France s’appuie sur son enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie et les services. Le rapport révèle que la production industrielle s’est contractée en mai dernier, surtout dans les secteurs de l’automobile et de la métallurgie. Un recul de l’activité qui s’explique par une baisse de la demande et par conséquent d’un allégement des carnets de commandes. Par ailleurs, les stocks industriels sont plus importants que le niveau attendu, les dirigeants pourraient donc ralentir encore leurs activités afin d’écouler les produits déjà fabriqués.

Le secteur des services a également reculé, notamment dans les domaines du travail temporaire, des transports et l’hôtellerie/restauration.

La Banque de France affirme cependant que  » les prévisions laissent augurer un raffermissement de l’activité dans les prochaines semaines « .

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : La Banque de France prévoit un ralentissement de l’économie au 2ème trimestre sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus