Kusmi Tea : Une substance nocive dans l’infusion à la camomille

Par , publié le
Santé
Du thé en train d'infuser

La marque française de thé Kusmi Tea a annoncé mercredi avoir retiré ses boîtes de camomille du marché européen et de la vente sur internet sur à la découverte de subsistances cancérogènes par une association de consommateurs allemande.

Grâce à ses emballages attrayants reconnaissables entre 1000 autres produits, la firme française Kusmi Tea s’est forgée une belle image auprès des amateurs de thé et d’infusion. Une notoriété qui pourrait être écornée par un scandale sanitaire.

Des traces de produits cancérogènes ont en effet été retrouvées dans les infusions à la camomille de la marque, obligeant le fabricant à retirer ce produit du marché en Europe.

Des substances nocives pour le foie

Le signal d’alarme a été tiré par l’association de consommateurs allemande Warentest. En analysant certains produits de la marque, elle a détecté la présence d’alcaloïdes pyrrolizidiniques à une concentration de 73,2 milligrammes par kilogramme.

La substance est considérée comme cancérogène et peut avoir des effets néfastes sur le foie à long terme.

Un seuil dépassé de 380 fois

En temps normal, un adulte ne devrait pas consommer plus de 0,42 microgramme d’alcaloïdes pyrrolizidiniques par jour. Les analyses de Warentest montrent que l’infusion à la camomille en contient 380 fois plus que ce seuil limite.

Le problème ne touche que l’infusion à la camomille, mais ce sont surtout les autres plantes récoltées en même temps que cette dernière et mal triées lors du processus de fabrication qui feraient exploser le taux d’alcaloïdes pyrrolizidiniques. Quoi qu’il en soit, l’information est assez alarmante pour que Warentest dévoile les résultats de ses analyses deux mois avant la date prévue.

Du côté de la marque, on tient à rappeler que les scientifiques ne sont pas encore arrivés à un consensus concernant la nocivité réelle des alcaloïdes. Par mesure de précaution, Kusmi Tea a annoncé mercredi avoir retiré du marché européen et de la vente sur internet ses boîtes d’infusion à la camomille.

Crédits photos : Couleur / Pixabay

Partager cet article