Des manifestations contre l'homosexualité et le mariage homosexuel au Kenya

Par , publié le | modifié le
International Le drapeau arc-en-ciel
Le drapeau arc-en-ciel

Alors que Barack Obama doit se rendre au Kenya à la fin du mois, des manifestants l'ont invité, hier, à ne pas parler d'homosexualité. Des centaines de personnes ont défilé dans les rues. L'homosexualité reste souvent interdite et sanctionnée en Afrique.

Des centaines de manifestants sont sortis dans les rues de Nairobi, la capitale kényane, lundi, pour une marche contre l’homosexualité.
Etaient présents lors de cette marche, des responsables politiques, de membres de l’Eglise et d’organisations de la société civile.

Pancartes et slogans à l'appui, ils ont exhorté le président américain, Barack Obama, originaire de ce pays d'Afrique de l'est, à ne pas aborder le thème de l'homosexualité lors de son voyage officiel prévu dans la capitale à la fin du mois.

Crainte après la légalisation du mariage homosexuel aux Etats-Unis

La manifestation fait suite à la légalisation des mariages homosexuels aux Etats-Unis, soulevant ainsi des craintes de voir Obama exécuter un "programme en faveur des homosexuels" lors de sa future visite.

"Il est important pour nous en tant que Kényans de savoir que les Etats-Unis ne sont pas Dieu", a expliqué l'organisateur de la manifestation, le pasteur évangélique Mark Kariuki, avant d'ajouter : "Le président Obama est le bienvenu dans le pays natal de son père mais ne devrait pas parler de la question gay"

Déclarations anti-homosexualité

Le vice-président kényan William Ruto, par ailleurs jugé par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité, a récemment fait des déclarations anti-homosexualité d'une rare violence.

Selon lui, l'homosexualité serait en effet "contraire au dessein de Dieu" : "Nous avons entendu que les Etats-Unis avaient autorisé les relations homosexuelles et d'autres choses dégoûtantes, (...) je veux vous dire, en tant que dirigeant chrétien, que nous allons défendre notre foi et notre pays".

Interdiction et sanctions

L'homophobie progresse dans de nombreux pays d'Afrique, où l'homosexualité est souvent interdite et parfois même sévèrement sanctionnée.
Au Kenya, elle est interdite depuis la colonisation britannique, mais très rarement condamnée par tribunaux.

Outre la manifestation de lundi à Nairobi, de nombreux Kenyans s'expriment depuis plusieurs jours sur Twitter, pour demander au Président Obama de leur "épargner le discours sur l'homosexualité".

Crédits photos : Alexander Demyanenko/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus