Katia Lipovoï : Dossier classé pour la "Mamie platanes" de 74 ans

Par , publié le | modifié le
Faits Divers
Katia Lipovoï, alias Mamie Platane, lors de son arrestation musclée

Katia Lipovoï avait été interpellée brutalement à Poitiers en février pour avoir voulu s'opposer à l'abattage d'arbres dans son quartier. Son dossier a été classé sans suite.

Les images de l’arrestation de Katia Lipovoï avaient provoqué l’émoi le 15 février dernier. Cette dame âgée de 74 ans avait en effet été interpellée sans ménagement par la police de Poitiers alors qu’elle menait son combat contre l’abattage de platanes ornant le quartier de Beaulieu.

Alors qu’elle comparaissait hier devant le délégué du Procureur pour « violence sur personne dépositaire de l’autorité publique », son dossier a été classé sans suite.

Simple rappel à la loi pour « Mamie Platane »

Ce sont nos confrères de France 3 Régions qui relatent le résultat de la comparution de celle que l’on surnomme désormais Mamie Platane suite à cette affaire. Les faits débutent alors que la fervente défenseuse de l’environnement manifestait avec ses amis du « Collectif des platanes » pour s’opposer à l’abattage de 98 de ces arbres près de chez elle, dans le quartier de Beaulieu.

Les forces de l’ordre interviennent pour disperser le mouvement et interpellent Katia au motif qu’elle avait bousculé une barrière et résisté aux policiers. Les images de l’arrestation musclées font alors le tour du web.

La justice a finalement décidé de classer le dossier de la militante sans suite et de lui signifier un simple rappel à la loi. Une décision sans doute prise pour éviter tout débordement dans une affaire très médiatisée et alors que de nombreux soutiens de Katia Lipovoï avaient fait le déplacement pour devant le Palais de justice de Poitiers ce matin.

Katia Lipovoï continuera le combat

À la sortie du tribunal, Mamie Platane affichait un large sourire avec cependant une petite pointe d’émotion. L’affaire n’a pas refroidi la septuagénaire qui a déclaré aux journalistes présents sur place « Pour moi le combat continue, je ferai tout pour protéger la nature. C’est elle qui peut nous sauver. »

Un nouveau symbole de la lutte verte semble né !

Crédits photos : Capture France 3 Région

Partager cet article

Pour en savoir plus