Justice : un budget insuffisant en France selon un bâtonnier de Paris

Par , publié le
France
Photo d'illustration. La Justice.

Bâtonnier de Paris, Frédéric Sicard dénonce le pouvoir toujours moins important de la justice, estimant ainsi que la France doit revoir à la hausse le budget lui étant alloué.

Selon un récent sondage Ifop commandé par le barreau de Paris, 31 % des Français interrogés considèrent que la justice fonctionne bien dans sa globalité, et ils sont 27 %  à estimer que les juges disposent des moyens adéquats pour assurer convenablement leur travail.

De faibles proportions dont le bâtonnier de Paris Frédéric Sicard s'est révolté auprès de nos confrères du Point : "Au pays des droits de l’homme et du citoyen, la justice, parent pauvre de l’État, se délite un peu plus chaque jour et n’est plus en capacité d’assurer sa mission !"

Frédéric Sicard : la justice "se délite un peu plus chaque jour"

Le leader des avocats parisiens appelle donc à un budget rehaussé pour le secteur de la justice, d'autant plus que selon lui, la France apparaît en retard vis-à-vis de ses voisins européens sur la question : "L'idée est simple : on consacre aujourd'hui en France 8,2 milliards d'euros pour la justice, dont la moitié pour la pénitentiaire. Seulement, là où chaque Français donne 61,20 €, chaque Allemand dépense le double et chaque Suisse 197,66 €… Le Portugal consacre le même budget global que la France, mais cela représente le double d'effort puisque le PIB est de 15.000 euros par Portugais contre 31.000 euros par Français. Je rappelle que nous conservons la 37e place en valeur relative du budget consacré à la justice : nous sommes à la hauteur de la Moldavie et en dessous de l'Albanie !"

"Deux fois moins de juges qu'en Allemagne"

Et d'ajouter, plus loin, que "les moyens de la justice civile et prud'homale sont tout aussi ridicules que ceux de la justice pénale. On a deux fois moins de juges qu'en Allemagne, et encore, les Allemands trouvent qu'ils en manquent…" Le bâtonnier compte d'ailleurs interpeller les candidats aux différentes primaires sur cette problématique :

"Nous recevrons chacun des candidats aux primaires dont nous attendons des réponses précises sur les solutions qu'ils proposent. D'autant que pour payer le loyer du nouveau palais de justice, il va falloir trouver les fonds. On sait très bien qu'avec 6,6 milliards, on gère seulement l'encellulement individuel et le nouvel immeuble qui abritera le TGI [NDLR : tribunal de grande instance] de Paris, mais on ne règle pas les autres problèmes, cela dénote un manque de connaissance et un mépris de la réalité du Français moyen."

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus