"Jungle" de Calais : cinq migrants et un CRS blessés après des heurts

Par , publié le
Faits Divers
Des membres de la Police Nationale

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des heurts survenus sur la rocade portuaire de Calais non loin de la "jungle" ont blessé cinq migrants et un CRS, dont les jours ne sont pas en danger.

L'information émane de la préfecture du Pas-de-Calais. Dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 juin, des heurts observés au niveau de la rocade portuaire de Calais, aux environs de la "jungle" de la commune, ont fait six blessés : cinq migrants et un CRS.

Un porte-parole de la préfecture cité par nos confrères de Francetv info se veut toutefois rassurant quant à l'état de santé du policier : "Le CRS est actuellement en observation au centre hospitalier de Calais, son pronostic vital n'est pas engagé".

Heurts avec des migrants à Calais : un CRS reçoit une pierre à la tête

Les services de l'État ont de même rapporté les circonstances des faits : "À l'occasion d'une de ces interventions sur la rocade portuaire vers 4h, des effectifs CRS ont été victimes de jets de projectiles. Un CRS a reçu une pierre à la tête".

Dernièrement, on observe souvent, en particulier la nuit, des blocages de poids lourds par des migrants, lesquels se servent de branchages pour arrêter les camions et monter à leur bord. Ces poids lourds étant censés passer par des cars-ferrys à destination de Douvres, les migrants trouvent là un moyen de prime abord efficace d'atteindre la Grande-Bretagne.

Des groupes repoussés par des gaz lacrymogènes

Ces jets de projectiles n'ont toutefois pas été les seuls incidents auxquels ont dû répondre les forces de l'ordre. Ces dernières ont ainsi également été appelées, en plusieurs fois, à "faire usage de moyens lacrymogènes pour repousser des groupes de dizaines de migrants qui tentaient d'investir les voies de circulation de la rocade portuaire mais également de l'A16".

Un total précis de 3.913 migrants vivrait actuellement dans la "jungle" de Calais selon le dernier comptage en date de la préfecture, réalisé à la mi-mai. Pourtant, à en croire plusieurs associations d'aide aux clandestins, cette population serait au nombre de 5.188 sur des chiffres arrêtés à fin avril.

Crédits photos : jbor / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus