Juin 2016, le mois le plus chaud jamais relevé dans le monde

Par , publié le
Environnement
Une bouche d'incendie ouverte pendant un jour de forte chaleur

Depuis 1880 et le début des relevés de températures, aucun mois de juin n'avait été aussi chaud, à l'échelle mondiale. C'est le 14ème mois consécutif qu'un tel record est battu.

L'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), que nous évoquons souvent dans nos colonnes virtuelles, a annoncé mardi que le mois de juin qui vient de s'écouler était le plus chaud depuis 1880 sur l'ensemble de la planète.

Juin 2016, des chiffres qui font chaud dans le dos

Parlons peu, parlons bien : les 6 premiers mois de cette année 2016 ont vu le mercure exploser, affichant par rapport au précédent record de 2015 des valeurs plus hautes de 0,2 degré en moyenne. Celle du siècle dernier est aussi largement battue, avec 1,05 degré supplémentaire, toujours à l'échelle du globe.

Ce dernier mois de juin est aussi devenu le 14ème consécutif lors duquel le record mensuel de chaleur a été battu, et ce depuis 1880, année de l'instauration des relevés de température.

Terres et mers impactées

A la surface des terres et océans, la valeur moyenne en juin dépasse de près d'1 degré la moyenne du 20ème siècle, en atteignant 15,5 degrés. Dans le détail cette fois, la température moyenne concernant la surface des terres était en juin 2016 de 1,20 degré supérieur à la moyenne du siècle dernier (13,2 degrés), s'établissant non loin du record absolu de juin 2015.

Concernant les océans, la hausse est un peu moins sensible avec 0,77 degré, toujours par rapport au 20ème siècle. Néanmoins, il s'agit là d'un nouveau record par rapport à celui établi en juin 2015. Les régions océaniques touchées par cette élévation de la température sont le centre et le sud du Pacifique, le nord-ouest et le sud-ouest de l'Atlantique et dans certaines parties du nord-est de l'océan Indien.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus