Juan-les-Pins : panique après une rumeur d'attentat, 45 blessés

Par , publié le
France Le quartier de la Pinède à Juan-les-Pins ou s'est déroulé le mouvement de panique créé par la crainte d'une attaque terroriste. Capture d'écran de Google Street View.
Le quartier de la Pinède à Juan-les-Pins ou s'est déroulé le mouvement de panique créé par la crainte d'une attaque terroriste. Capture d'écran de Google Street View.

De simples pétards jetés depuis un véhicule ont créé un mouvement de panique dans la station balnéaire de Juan-les-Pins. 45 personnes auraient été légèrement blessées.

La tension est toujours palpable sur la côte méditerranéenne depuis l'attentat de Nice. Hier soir, la station balnéaire a connu un mouvement de panique après, semble-t-il, que des pétards aient été jetés depuis une voiture. Durant un temps, les rumeurs d'attaque terroriste ont couru, effrayant touristes et habitants. Juan-les-Pins avait, après que le calme soit revenu, une allure de ville dévastée.

Une fausse alerte à l'attentat crée la panique à Juan-les-Pins

Selon nos confrères de France Bleu Azur, c'est vers 22h30 dans le quartier de la Pinède de Juan-les-Pins que le mouvement de panique s'est déclenché. Des pétards auraient été jetés depuis une voiture et rapidement la foule a pensé à une attaque terroriste. Les touristes et habitants profitant des terrasses des bars ont alors été pris d'une panique contagieuse.

Selon de nombreux témoins, des clients en terrasse se sont réfugiés dans les bâtiments ou ont pris la fuite. Les voitures ont fait demi-tour provocant aussi un chaos sur la chaussée. De nombreux établissements et hôtels ont ouvert leurs portes aux touristes effrayés. Des rumeurs d'une attaque à la kalachnikov ont rapidement circulé. Les forces de police ont rapidement put établir un périmètre de sécurité et les pompiers ont pu prendre en charge une quarantaine de personnes légèrement blessées.

Des terrasses dévastées après l'incident

Les forces de police analysent actuellement les images de vidéosurveillance afin de comprendre ce qui a pu être à l'origine du mouvement de panique et éventuellement retrouver les responsables.

Après l'intervention des forces de l'ordre et que le calme soit revenu, la station balnéaire donnait un triste spectacle. Les terrasses dévastées, tables et chaises renversées, verres brisés donnaient le sentiment qu'une tornade s'était abattue sur le quartier.

Partager cet article