Joey Starr : "François Hollande fout la démocratie dans la merde"

Par , publié le
People Joey Starr. Capture d'écran.
Joey Starr. Capture d'écran.

Invité de la matinale d’Europe 1, Joey Starr s’est longuement exprimé sur sa vision de la politique actuelle et les raisons qui le poussent à ne plus voter depuis 2012.

Le corps a beau vieillir, la verve du « Jaguar » reste la même ! Invité de la matinale d’Europe 1 ce matin, le rappeur Joey Starr a donné sa vision de la sphère politique actuelle. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ancien membre du groupe NTM n’a rien perdu de son franc-parler et s’est notamment lâche sur le président de la République.

Joey Starr ne vote plus

Interrogé par Thomas Sotto sur la politique, Joey Starr s’est tout d’abord déclaré « dégoûté » par nos dirigeants. Un constat qui le pousse à ne plus se rendre aux urnes depuis 2012 et le second tour de la présidentielle qui a opposé Nicolas Sarkozy à François Hollande « Je voulais voter Gandhi, mais ce n’était pas possible » a-t-il déclaré désabusé.

Le rappeur cultive le paradoxe, car même s’il ne vote plus, il veut continuer le combat pour inciter les jeunes à se rendre dans les bureaux de vote. « Cette même année (en 2012 NDLR), on avait monté une association pour inciter les jeunes à voter », avant d’avouer qu’il avait « flanché ». « On aurait dû œuvrer pour que le vote blanc soit pris en compte », a-t-il finalement regretté. Il incitera d’ailleurs ses enfants à voter le plus souvent possible.

Joey Starr et le cas François Hollande

Éloigné des urnes depuis 2012, Joey Starr n’en reste pas moins un people qui reste parfois proche du milieu politique. En décembre 2014, il s’était rendu à l’Élysée où il a pu rencontrer François Hollande.

Ce qui ne l’empêche pas de dresser un constat assez amer sur le chef de l’État « En ce moment, il arrive à mettre tout le monde d’accord. Tout le monde est dans la rue. Au vu de ses promesses, il fout la démocratie dans la merde, et à tous les niveaux. Là, il s’accroche aux branches. Mais comme d’habitude, nous, on subit ». Voilà qui ne devrait pas oeuvrer à remonter la cote de popularité du président de la République.

Crédits photos : Joey Starr. Capture d'écran.

Partager cet article

Pour en savoir plus