JO 2018 : PyeongChang modifie son nom pour éviter la confusion

Par , publié le
International La station de ski de PyeongChang, en Corée du Sud.
La station de ski de PyeongChang, en Corée du Sud.

En 2018, les Jeux Olympiques d'hiver auront lieu à PyeongChang, en Corée du Sud. Les autorités ont légèrement modifié le nom pour ne pas créer de confusion avec la capitale nord-coréenne.

L'affaire peut prêter à sourire, mais elle a été prise très au sérieux par le district de PyeongChang, dans lequel les Jeux Olympiques d'hiver 2018 auront lieu. Elles ont procédé à l'inclusion d'une seconde majuscule dans le nom, afin que la confusion éventuelle avec la capitale de la Corée du Nord, Pyongyang, ne soit pas permise.

PyeongChang : "les étrangers peuvent être déconcertés"

Une légère modification du nom, donc, pour éviter quelques bévues avec le rival du Nord. Selon le gouverneur de la province de Gangwon, où se situe le centre de sports d'hiver le plus connu, elle est bien réelle. A l'occasion d'une conférence de presse à laquelle les journalistes étrangers étaient conviés, Choi Moon-Soon a déclaré : "Les étrangers peuvent être déconcertés. Pour éviter toute confusion, nous avons décidé de communiquer désormais sur le nom de PyeongChang avec un 'C' majuscule".

L'erreur est déjà arrivée avec un Kenyan

Quoi qu'il en soit, il en est un qui n'a pas souri, c'est le Kenyan Daniel Olomae Ole Sapit. L'homme, qui appartient à la tribu Masaï, était en avril dernier invité à PyeongChang pour une conférence onusienne sur la question de la biodiversité. Sauf qu'il a atterri à Pyongyang, chez le rival du nord, où les scrupuleux Nord-Coréens chargés de l'immigration l'ont "cuisiné" pendant plusieurs heures. Au final, il a été renvoyé à Pékin par avion après avoir réglé une amende de 500 dollars, et l'affaire en est restée là.

Choi Moon-Soon a tenu à préciser lors de son point presse que "Pyeong" se traduit par "paix", et "chang", par "prospérité".

Crédits photos : Artaporn Puthikampol / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus