JO 2016 : Un djihadiste brésilien visait la délégation française

Par , publié le
France Les anneaux des Jeux Olympiques
Les anneaux des Jeux Olympiques

Un djihadiste brésilien projetait un attentat contre la délégation française aux Jeux olympiques de Rio

Si on craignait beaucoup pour la menace terroriste autour de l’Euro 2016, fort heureusement, la compétition s’est bien déroulée (rappelons tout de même les affrontements entre hooligans au début de la compétition.)

Pour autant, cet été 2016 sera ponctué par d’autres évènements sportifs à risque et notamment les Jeux olympiques de Rio qui se dérouleront du 5 au 21 août prochain. Une compétition pendant laquelle un djihadiste brésilien projetait d’attaquer la délégation française selon des informations révélées par le quotidien Libération.

Un terroriste brésilien en voulait à la France

C’est un compte-rendu des auditions effectué par la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015 qui a révélé l’existence de ce projet d’attaque lors des JO de Rio. Des auditions qui, à l’époque, avaient été effectuées à huis clos.

Le patron de la direction du renseignement militaire (DRM) avait participé à ces auditions le 26 mai devant les députés et le compte-rendu de son passage a été publié mardi sur le site de l’Assemblée. Le général Christophe Gomart a parlé ce projet d’attentat à Rio alors qu’il évoquait des exemples concrets de la participation de son service à la lutte contre le terrorisme.   Alors qu’il cite le « signalement […] de sept Français de retour du Yémen en transit à Djibouti [et d’] étrangers susceptibles de conduire des actions terroristes sur le territoire national », le président de la commission, Georges Fenech, le relance alors en révélant la menace sur les sportifs français aux JO.

Un rapport censuré

« Je n’avais pas entendu parler de ce ressortissant brésilien qui s’apprêtait à commettre des attentats contre la délégation française aux Jeux olympiques. Comment pouvez-vous le savoir ? » déclare alors Georges Fenech. Une question qui apparaît hors sujet, mais qui, selon Libération, prévue que Christophe Gomart a évoqué ce cas plus tôt dans l’audition et que le passage aurait été censuré dans le compte-rendu final. Selon le quotidien, cette information ne devait pas être divulguée dans le document de la commission d’enquête parlementaire.

Pour endiguer la menace terroriste pendant les JO de Rio, le Brésil a prévu de mettre en place un « centre antiterroriste » composé d’experts américains, britanniques, espagnols et français afin d’assurer la sécurité des quelque 600 000 personnes attendues pour l’évènement.

Crédits photos : Gl0ck / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus