Jeanette Epps, première astronaute noire à embarquer à bord de l'ISS en 2018

Par , publié le
Sciences
Jeanette Epps

Mercredi, la NASA a annoncé que Jeanette Epps embarquera à bord de l'ISS en 2018 pour une mission de six mois. Une première pour une astronaute noire.

Robert H. Lawrence avait été le premier astronaute noir à avoir été nommé, en 1967, pour une mission dans l'espace. Il n'aura toutefois jamais pu prendre part à ce vol, ayant ainsi perdu la vie la même année dans le crash de l'avion qu'il copilotait.

Un demi-siècle plus tard, l'histoire se répète avec la nomination, émise mercredi par la NASA, d'une femme astronaute noire, Jeanette Epps. Une précision quelque peu embarrassante dans un secteur où le critère ethnique n'a pas sa place, mais qui se veut notable dans un pays, en l’occurrence les États-Unis, où le racisme a encore cours en dépit d'avoir été dirigé huit ans durant par un Afro-Américain.

ISS : Jeanette Epps embarquera avec Andrew Feustel

Comme l'ajoute L'illustré, sur les 321 astronautes sélectionnés par la NASA, seize sont Noirs incluant cinq femmes. Et si tous ont pu effectuer leurs missions à bord de la navette spatiale, seule Jeanette Epps a été désignée pour séjourner dans la Station spatiale internationale (ISS) et ce en 2018. On notera au passage que parmi ces astronautes se trouve un certain Charles Bolden, que Barack Obama avait nommé en 2009 à la tête de la NASA et qui est toujours en poste à l'heure actuelle.

Il s'agira pour Jeanette Epps, physicienne américaine aujourd'hui âgée de 46 ans, de conduire avec ses collègues une mission en orbite pendant six mois. Elle s'envolera, nous dit-on, en tant qu'ingénieure de vol en compagnie d’Andrew Feustel, autre astronaute américain d'expérience.

Une astronaute ayant travaillé pour la CIA

Jeanette Epps, détentrice d'un doctorat en ingénierie aérospatiale de l'Université du Maryland, a précédemment travaillé pour le compte de la CIA en qualité de spécialiste du renseignement technique.

Elle maîtrise notamment le Russe, une qualification indispensable puisque l'équipage du vaisseau qui transportera son coéquipier et elle, le Soyouz MS-09, intègrera également des éléments de l'agence spatiale russe.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus