Jean-Paul Belmondo, un comédien pas impressionné par sa carrière

Par , publié le
People Jean-Paul Belmondo dans "Belmondo par Belmondo"
Jean-Paul Belmondo dans "Belmondo par Belmondo"

À l'occasion de la sortie prochaine d'un documentaire réalisé par son fils sur lui, Jean-Paul Belmondo s'est exprimé sur ce film en acceptant également de revenir sur sa carrière au cinéma.

Dans quelques jours, le 3 janvier 2016 plus exactement, TF1 va diffuser le documentaire Belmondo par Belmondo, réalisé par le fils Paul sur son père Jean-Paul. Voilà pourquoi tous deux étaient présents il y a peu sur le plateau du JT de 20h00 d'Audrey Crespo-Mara. Pour assurer la promotion de ce film produit par Cyril Viguier.

Dans la foulée, Jean-Paul Belmondo a accordé un entretien à nos confrères du Point, un magazine qui a tout d'abord affiché sa surprise de voir le comédien intervenir de telle manière à la télévision après une longue "absence". Et celui-ci d'avoir répondu : "Oh là là, oui ! Ça m'amuse ! Et puis, c'est bien pour mon fils. Il a fait un très beau film. Vous savez, je ne voulais pas faire de documentaire sur ma vie. Je l'ai fait parce que c'était lui. On a fait ça comme une conversation. Avec quelqu'un d'autre, ça n'aurait pas été pareil. Il n'y a que lui qui pouvait faire ça."

Belmondo par Belmondo : Jean-Paul a accepté le documentaire pour son fils

Et quand on lui a demandé s'il considérait que Jean Dujardin était son digne héritier, Jean-Paul Belmondo a semblé tiquer sur cette notion : "Mais vous savez, les héritiers, je n'aime pas ça. Moi, de qui suis-je l'héritier ? J'aime bien Jean Dujardin, il s'est inspiré de moi et m'a rendu hommage, c'est très bien. Mais il a sa propre personnalité – très forte ! –, il fait partie des gens qui rayonnent d'eux-mêmes."

"J'aimais tous mes films"

S'il a reconnu que certains de ses films sont loin d'être des chefs-d'œuvre, Bébel, désormais âgé de 82 ans, ne souhaite en écarter aucun : "J'aimais tous mes films. Il y en avait qui n'étaient pas bons, certains sont même des catastrophes, mais j'y croyais quand je les faisais, et ça reste de bons souvenirs. Certains préfèrent 'À bout de souffle', d'autres préfèrent 'Le Professionnel'; moi, je les aime tous." Et ce même si le regard qu'il porte sur sa carrière n'est pas empreint d'une certaine fascination : "Non, je vous jure que ça ne m'impressionne pas. Je suis content de la gloire que j'ai connue et quand je vois ces cascades réussies. Mais bon..., je reste simple."

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article