Jean-Marie Le Guen invite Manuel Valls à se tenir prêt pour 2017

Par , publié le
Politique Jean-Marie Le Guen sur RTL le 17 novembre 2017
Jean-Marie Le Guen sur RTL le 17 novembre 2017

Le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen a récemment appelé Manuel Valls "à se préparer à d'autres éventualités", évoquant ainsi une candidature du Premier ministre pour la présidentielle.

Au sein du camp socialiste, on se garde bien d'afficher un soutien affirmé pour telle ou telle personnalité pour la présidentielle de 2017 tant que François Hollande n'a pas officiellement communiqué sur sa candidature, voire son désir de ne pas de se présenter à sa propre succession.

Auprès du JDD, le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen a donc logiquement évoqué le scénario d'un exécutif candidat, tout en semblant désigner le Premier ministre Manuel Valls comme un chef de l'État en devenir : "La démarche de Manuel Valls, c'est la loyauté et la responsabilité. Mais il y a une question qui nous est posée à nous tous : qui est le mieux placé pour porter nos espoirs et notre combat ?"

Présidentielle : Valls doit "se préparer à d'autres éventualités"

M. Le Guen a ajouté que Manuel Valls "n'a rien à imposer, il doit simplement se préparer à d'autres éventualités", lesquelles devraient l'amener, selon le secrétaire d'État, à "prendre ses responsabilités".

Pour l'ancien député de Paris, un rassemblement socialiste est en marche avec le chef du gouvernement comme point d'ancrage : "J'ai [...] le sentiment aujourd'hui d'un resserrement de l'esprit collectif des socialistes, notamment autour du Premier ministre".

"Il bénéficierait d'un très large soutien"

Alors que la côté de popularité de François Hollande est au plus bas et que les politiques ayant été ou étant de son gouvernement peuvent en être fragilisés, Jean-Marie Le Guen estime que le Premier ministre sera particulièrement suivi en cas de candidature de sa part à la présidentielle : "S'il devait être en situation, il bénéficierait d'un très large soutien. Les parlementaires, et plus largement les socialistes et les progressistes, veulent très largement dépasser les querelles d'hier."

Rappelons que depuis sa nomination en tant que Premier ministre, Manuel Valls ne s'est jamais publiquement exprimé sur son éventuel souhait de succéder à l'actuel président de la République. Ce dernier devrait quant à lui se prononcer à la mi-décembre sur sa possible participation aux différents scrutins de l'an prochain.

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article