Jean Marais : l'une des sculptures de sa tombe dérobée

Par , publié le
Société Jean Marais en 1988
Jean Marais en 1988

Une sculpture qui figurait sur la tombe de Jean Marais a récemment été dérobée. Pour raison de sécurité, la seconde a été récupérée par le potier.

Le comédien Jean Marais, disparu le 8 novembre 1998, repose désormais au cimetière Vallauris Golfe-Juan, dans les Alpes-Maritimes. Son repos éternel a cependant pu être récemment troublé par le passage d'un ou de plusieurs malfaiteurs.

Michelle Salucki, maire UDI de la commune, a ainsi signalé le vol d'une sculpture qui était présente sur la tombe de Jean Marais. La seconde a aussi failli être dérobée. Les faits auraient eu lieu dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 janvier. Citée par BFMTV.COM, l'élue a ajouté qu'il s'agit là d'"un scandale déplorable, en plus d'être un sacrilège".

Vol d'une sculpture sur la tombe de Jean Marais : la maire de Vallauris porte plainte

On apprend de même que Mme Salucki va porter plainte lundi et qu'il est désormais prévu que le cimetière soit équipé d'une caméra vidéo afin de prévenir ce genre d'incidents. Le potier vallaurien Jo Pasquali, dont sa femme Nini a été tellement proche de Jean Marais qu'elle en est désormais le légataire universel, a indiqué avoir "été prévenu vendredi matin par la municipalité".

Pas un acte de vandalisme selon le potier

Et d'avoir doublement réagi : "J'ai alors décidé, après avoir porté plainte à la police, de retirer la seconde tête, qui est maintenant chez moi. Je vais les remplacer par deux vasques remplies de fleurs, mais maintenant je ne remets plus les sculptures, c'est fini." Pour M. Pasquali, le pillage serait vraisemblable l'œuvre d'une personne qui souhaitait revendre les sculptures, d'une valeur estimée à 4.000 euros : "Ce n'est pas un acte de vandales, car si cela avait été le cas, ils auraient détruit le sphinx qui se trouve au dessus de la tombe." Ces deux sculptures, pensant environ 35 kg chacune, représentent la tête de lion revêtue par Jean Marais dans La Belle et la Bête de Cocteau. Il est également à noter que la base en terre ayant servi pour ces reproductions en résine, et que l'on devait à Jean Marais lui-même, n'est maintenant plus.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article