Jean-Luc Mélenchon : vers la lutte finale ?

Par , publié le | modifié le
Politique Jean Luc Melenchon

En meeting à Rouen, Jean-Luc Mélenchon, fort des 10 % d'intention de vote dans les sondages, a poursuivi ses attaques contre Marine Le Pen.

10 % dans les sondages cela donne des ailes. C’est un Jean-Luc Mélenchon explosif qui s’est adressé à 7 000 militants de Normandie, au Palais des expositions de Saint-Etienne de Rouvray, près de Rouen. Fustigeant à coups de grondantes invectives  » les saccages du capitalisme et libéralisme « , le candidat du Front de Gauche a choisi Marine Le Pen et le Front National pour cible régulière.

Jean-Luc Mélenchon est reconnu pour être un excellent tribun, une résurrection de Robespierre, Jaurès, Marchais affirmeront ses militants. Alors quand il se trouve dans un bastion ouvrier, terre communiste telle que la Normandie, c’est si l’on peut dire du  » pain bénit « .

La classe ouvrière c’est nous!

Plusieurs fois au cours du meeting, Jean-Luc Mélenchon est revenu sur les 10 % donné désormais depuis peu dans les sondages. Sa tactique d’attaque frontale contre Marine Le Pen porte ses fruits, alors la méthode continue à dérouler ses rails:  » Chien de garde de la droite «  » épouvantable famille « ,  » c’est dans un moment d’extrême faveur que j’ai parlé de semi-démence « . Dans la longue diatribe contre le Front national, il accuse la candidate de vouloir  » séparer les Français « , à propos de la polémique sur l’abattage hallal.

Jean-Luc Mélenchon a tenu également à répondre publiquement à Jean-Marie Le Pen après que ce dernier l’ait souffleté en le provoquant à un duel télévisuel.  » Monsieur Le Pen voudrait que j’aille débattre avec lui. Le Front de Gauche est disponible pour tous les débats. Nous n’avons peur de personne… «  a-t-il d’abord déclaré. Puis en se disant  » disponible «  pour débattre avec Nicolas Sarkozy, l’ancien sénateur socialiste a essayé par cette pirouette, d’atténuer son refus de débattre avec  » Monsieur Le Pen « , arguant de ne pouvoir  » se faire toute la famille « . Il a toutefois précisé qu’un autre membre du Front de Gauche était prêt à le faire.

Pour reconquérir le vote ouvrier Jean-Luc Mélenchon applique un discours ferme, manière de signifier aux ouvriers ayant passé l’arme à l’extrême droite que la gauche sait se montrer autoritaire et décidée. Il aime entre autres la classe ouvrière car elle est  » disciplinée et consciente « .

L’ancien professeur de philosophie s’appuie aussi sur les symboles historiques. Par son éloquence il cherche à réveiller le Panthéon de la gauche, quelque peu mis à mal depuis que la Droite cite sans problème Jaurès. Pour cela, répondant toujours à Jean-Marie Le Pen qui a déclaré vouloir lui  » retirer «  son caleçon, le tribun lui a signalé qu’il est  » déjà un sans-culotte « . Puis par une admonestation enragée, il a affirmé que contrairement à ce que disait le père de Marine Le Pen » Les communistes n’ont pas de sang jusqu’au coude. Le seul qu’il ait c’est celui de l’envahisseur repoussé « , renouant par là avec l’image d’épinal de la résistance communiste. Dans le murmure de la confidence Jean-Luc Mélenchon évoque ses  » soirs de dissertations révolutionnaires «  avec Pierre Laurent, secrétaire du parti communiste.

Pour les classiques, il cite Danton:  » On emmène pas la Patrie à la semelle des chaussures « .

Le troisième homme?

Sans faire de nouvelles propositions concrètes, Jean-Luc Mélenchon s’est aussi exprimé sur d’autres sujets d’actualités. Au sujet de la proposition du candidat socialiste François Hollande de taxer à 75% les revenus supérieurs à 1 000 000 d’euros, le  » cinquième homme «  s’est dit  » heureux « , jugeant néanmoins que François Hollande  » doit aller plus loin « . Lui promet 14 tranches d’imposition et une augmentation des agents de la Police Fiscale. Sur les mesures proposées par bon nombre de candidats à l’élection présidentielle pour le développement de l’apprentissage, le candidat de gauche n’y voit que  » des propos de bourgeois qui ne savent pas que travail manuel et intellectuel sont liés. »

Dans un nouveau sondage de l’institut CSA pour BFMTV, 20 minutes et RMC, paru aujourd’hui, il franchit pour la première fois la barre symbolique des 10%. Au même moment Marine Le Pen perd deux points quand François Bayrou en gagne lui, deux aussi. En tête toujours François Hollande à 30% qui creuse un peu plus l’écart avec Nicolas Sarkozy.

Si Jean-Luc Mélenchon poursuit sur sa lancée, il pourrait bien créer la surprise. Parti de loin, son offensive contre Le Front National, l’assimilation de l’UMP avec l’extrême-droite (il dénonce  » la conjonction des deux programmes « ), et ses réserves sur le candidat socialiste, pourrait à 47 jours du premier tour lui valoir de porter pourquoi pas, l’habit du candidat qui  » crée la surprise « . L’écart entre lui et Marine Le Pen depuis peu ne cesse de se rétrécir. Attention néanmoins à François Bayrou qui à la différence de la candidate du Front National, bénéficie du durcissement de discours de Nicolas Sarkozy.

La route est longue, le  » sans-culotte «  le sait bien, c’est pourquoi dans ses discours Jean-Luc Mélenchon adresse à ses militants qui sont très impliqués socialement, des exhortations à aller diffuser  » la bonne parole « , si l’on peut dire.

Partager cet article

Pour en savoir plus