Jean-Luc Mélenchon : un impôt "universel" s'il est élu président

Par , publié le | modifié le

Lors d'un meeting tenu dimanche à Tourcoing, le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon a notamment exprimé le souhait d'instaurer un impôt universel s'il accédait à la fonction de chef de l'État.

Dimanche, le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon était à Tourcoing (Nord), où il y a tenu une réunion publique à laquelle, d'après les organisateurs, ont assisté 1.500 personnes environ. L'occasion notamment pour le député européen d'exprimer son intention d'instaurer un certain impôt si jamais une majorité de Français lui accordaient leur confiance les 23 avril et 7 mai prochains.

Dans des propos rapportés par nos confrères de RTL.fr, il a ainsi déclaré : "Si je suis élu, l'impôt sera perçu sur la base de la nationalité du cotisant quand il n'est plus en France, c'est-à-dire qu'il sera universel".

Présidentielle 2017 : Mélenchon veut un impôt pour "tous"

Et Jean-Luc Mélenchon d'avoir expliqué plus précisément que les citoyens de nationalité française "devront déclarer partout dans le monde ce qu'ils paient comme impôt à la nation qui les accueille. Il est bien normal qu'ils en paient là où ils se trouvent, car nous pratiquons de même chez nous, mais ils devront déclarer ce montant au fisc, et celui-ci regardera si, après avoir payé cette somme, en France, ils ne devraient pas encore d'argent".

Le représentant du mouvement La France insoumise n'entend pas proposer une mesure irréalisable : "L'impôt sera donc universel. Qu'on ne me dise pas que ce n'est pas possible, puisque ça se pratique aux États-Unis [...] et monsieur Mulliez, comme les autres, paiera ses impôts en France". Soulignons que Jean-Luc Mélenchon mentionne ici une famille nordiste détenant notamment le groupe Auchan et qui, nous dit-on, est partiellement installée en Belgique.

"Qu'on ne me dise pas que ce n'est pas possible"

Le candidat aura également dénoncé le "mépris" des responsables de cette hôtesse de caisse ayant fait une fausse couche fin 2016 dans un Auchan de la commune, et d'avoir également rappelé le cas de cette postière qui, en février dernier, avait été victime d'un AVC alors qu'elle était en poste. Selon Jean-Luc Mélenchon, 560 personnes meurent chaque année sur leur lieu de travail.

Partager cet article