Jean-François Copé est de retour

Par , publié le
Politique

Après un an et demi de silence médiatique imposé par les conséquences de l'affaire Bygmalion, Jean-François Copé fait son grand retour à l'occasion de la publication d'un livre.

L'affaire Bygmalion aurait pu tuer (politiquement) Jean-François Copé définitivement, mais l'on dirait bien que non. En juin 2014, quelques jours après la tenue d'un bureau politique agité, il quittait la présidence du parti qui s'appelait encore l'UMP et entrait alors dans un long silence médiatique.

Et ce retour a tout d'un come-back en fanfare, côté grosse caisse et cuivres démesurés : sortie d'un livre, interviews, visites de terrain, le Copé 2016 fait feu de tout bois.

Copé : un agenda chargé

Premier acte le 14 janvier avec la sortie de son livre intitulé "Le Sursaut français" (Ed. Stock). Et dont nous pourrons découvrir, comme le veut l'expression, les bonnes feuilles dans l'hebdomadaire Valeurs Actuelles (un quelconque lien avec un ton volontairement décomplexé ?).

Dans la foulée, plusieurs entrevues médiatiques sont prévues, ainsi que des déplacements à Lille et Forbach (Moselle) à la fin du mois courant. Avant cela, il sera passé par la case Fogiel sur France3. L'animateur du Divan, qui a déjà enregistré l'émission, se confie d'ailleurs : "j'ai eu du mal à faire en sorte qu'il craque l'armure (...) Il n'a jamais été dans le registre personnel, sauf quand il a fait allusion à la grave maladie de sa mère, au moment de sa démission forcée. 'On a cru qu'on allait tous y passer', a-t-il lâché", peut-on lire dans Le Parisien.

Et la primaire à droite ?

Nous savons que les grands animaux politiques aiment les médias, et surtout Mr Copé. Mais est-ce bien tout ? Juste la promotion d'un livre ? Non, la primaire à droite, c'est dans un peu moins d'un an. Et il aimerait sans doute y prendre part. La remporter et ainsi participer à l'affrontement de la Présidentielle ? Non. En revanche, tirer dans les pattes de son rival Sarkozy, oui sans doute. Le maire de Meaux devrait nous en informer avant l'été.

Crédits photos : © Lionel Guericolas (Visual Press Agency) pour Public Sénat/phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus