Jawad Bendaoud : "le logeur de Daesh" se doutait qu'il hébergeait des terroristes

Par , publié le | modifié le
France Jawad Bendaoud, logeur de terroristes
Jawad Bendaoud, logeur de terroristes

D’après des pièces du dossier que Le Monde a pu consulter, Jawad Bendaoud, surnommé « le logeur de Daesh » savait qu’il avait affaire à des terroristes.

En marge des attentats du 13 novembre, un homme a particulièrement été exposé sur la scène médiatique. Il s’agit de Jawad Bendaoud, le propriétaire du logement de Saint-Denis où étaient retranchés les terroristes. Son intervention devant les micros de BFM TV, le jour même de l’assaut des forces de l’ordre, à tout de suite fait le tour de la toile et l’homme est devenu malgré lui une icône du web par les nombreux détournements dont il a fait l’objet.

Mis en examen depuis le 24 novembre à l’issue de sa garde à vue, Jawad Bendaoud a donné sa version des faits aux enquêteurs. Le dossier construit pendant ces auditions a été consulté par les journalistes du Monde

Jawad Bendaoud se doutait qu’il hébergeait des terroristes

Contrairement à ses déclarations du 18 novembre à BFM TV dans lesquels il jurait qu’il ne se doutait pas qu’il avait loué son appartement à des terroristes, Jawad Bendaoud s’est montré apparemment plus lucide devant les enquêteurs.

Selon Le Monde, le « logeur de Daesh » aurait avoué « J’ai douté, il y avait un truc pas clair, mais je ne vais pas prendre vingt ans pour ça. Je m’en doutais, mais je voulais l’argent. » 

L’homme connaissait Abdelhamid Abaaoud de vue

Lors de cette même audition, Jawad Bendaoud avouait aux enquêteurs qu’il avait déjà vu des vidéos d’Abdelhamid Abaaoud, l’homme soupçonné d’avoir coordonné les attaques du 13 novembre et tué lors de l’assaut du Raid, lorsqu’il était en prison. « Tout le monde regardait des vidéos de lui en prison, se défend-il. Vous croyez que je lui aurais loué mon appartement si je l’avais reconnu ? ». C'est en effet Jawad qui a accueilli en personne Abdelhamid Abaaoud, sa cousine Hasna Aït Boulahcen et un troisième terroriste.

Des échanges de SMS permettent de voir que Jawad Bendaoud se doutait de la nature des personnes qu’il hébergeait. Lorsque le Raid lance l’assaut, Jawad Bendaoud reçoit deux textos de sa petite amie : « Je m’en doutais putain », « Je te l’avais dit en plus, c’est chelou ». Il répond alors « Tous les mecs de ma rue, hier, ils rigolaient, ils m’ont dit t’es un OUF, tu ramènes des mecs de Belgique, deux frères MUS. (…) Sur le coran de La Mecque c’est des terroristes, nous on rigolait, bah on s’en bat les couilles, moi je les héberge ». Seul l'appât du gain aurait donc poussé Jawad Bendaoud à héberger les personnes responsables de la mort de 130 personnes.

Crédits photos : Capture BFM TV

Partager cet article