Japon : le traitement des déchets issus du tsunami prend du retard

Par ,
Pollution Japon : le traitement des déchets issus du tsunami prend du retard

Seulement 5% des déchets du tsunami ont été correctement traités à ce jour, un an après le tsunami. Le ministère de l'Environnement demande une mobilisation générale.

Le tsunami du 11 mars 2011 a provoqué une accumulation de débris et de déchets sans précédent au Japon. Les préfectures de Fukushima, Iwate et Miyagi ont ainsi malheureusement cumulé près de 20 millions de tonnes de déchets. Largement rassemblés et triés en partie, ses déchets n’ont pas connu le taux de recyclage et d’incinération prévu. La faute principalement à la destruction des sites spécialisés dans ce genre de tâches.

Aujourd’hui, 1,2 million de tonnes ont été correctement traitées, soit 5% environ, d’après le ministre de l’Environnement japonais Goshi Hosono : « Nous construisons des centres d’incinération provisoires et poursuivons le tri et le recyclage, mais si les choses continuent au rythme actuel, il sera difficile de terminer d’ici à mars 2014 comme prévu. »

Les préfectures, à l’exception de Tokyo, pas directement concernés par le tsunami sont peu enclines à accepter les déchets. Le ministère leur demande aujourd’hui de prendre en charge une partie du tonnage. La crainte que ses déchets soient radioactifs est le principal frein à une solidarité entre les différentes préfectures.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Japon : le traitement des déchets issus du tsunami prend du retard sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus