Jack Lang : la "philippique" de Martine Aubry le" choque"

Par , publié le
Politique
Jack Lang

Le président de l'Institut du monde arabe Jack Lang a déclaré avoir été choqué de la récente tribune de la maire socialiste de Lille Martine Aubry.

Le 24 février dernier, Le Monde publiait une tribune réunissant plusieurs personnalités politiques avec au premier rang Martine Aubry. La maire socialiste de Lille s'y sera notamment illustrée par des attaques assez dures envers le gouvernement : "Trop c’est trop ! Ce n’est plus simplement l’échec du quinquennat qui se profile, mais un affaiblissement durable de la France qui se prépare, et bien évidemment de la gauche, s’il n’est pas mis un coup d’arrêt à la chute dans laquelle nous sommes entraînés."

Invité par Le Parisien à réagir à cette sortie, le président de l'Institut du monde arabe Jack Lang a déclaré n'approuver qu'en partie Martine Aubry quant à ses critiques de la politique gouvernementale : "J'aime beaucoup François Hollande, je respecte sa personne et sa fonction, même si je n'approuve pas toutes les orientations de son gouvernement. Quant à Martine Aubry, je l'ai soutenue pour son accession à la tête du PS en 2008. Mes relations avec elle sont amicales. Sur le fond, je partage certaines de ses réserves, mais je ne peux accepter la violence contre les dirigeants de l'Etat. Sa philippique me choque, c'est comme un coup de poignard dans le dos !"

Tribune de Martine Aubry : Jack Lang condamne ses attaques personnelles

Pour l'ancien ministre de la Culture, le principal souci de cette tribune est qu'elle ne va pas plus loin que des attaques personnelles : "Affirmer avec force des convictions, d'accord. Mais s'attaquer avec cette hargne aux personnes, non. Quand on publie un texte aussi brutal, on a le devoir de l'accompagner d'un projet. Les citoyens ne peuvent être que désemparés : d'un côté, une dénonciation sans réserve avec des mots durs et, de l'autre, une absence totale de vision, de projet, de propositions. Qu'une personnalité de talent, qui exerce des responsabilités, se livre à un tel jeu de massacre réduit la politique à une foire d'empoigne."

Hollande : "pas le droit de dire qu'il affaiblit la France !"

Jack Lang désavoue également la maire de Lille dans sa considération que l'exécutif et son premier ministre affaiblissent la France : "Ces mots sont un coup de poignard contre François Hollande et contre le pays. Quelles que soient les erreurs qui ont pu être commises par le gouvernement, en particulier dans l'élaboration de ce projet sur le droit du travail, ces propos sont injustes. François Hollande conduit une politique internationale forte. La France est au premier rang contre Daech et contre le terrorisme. On n'a pas le droit de dire qu'il affaiblit la France !"

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus