Rome: 600.000 préservatifs contrefaits saisis à l'aéroport

Par , publié le | modifié le
International Preservatif

Les autorités italiennes ont intercepté des produits de contrefaçons en provenance de Chine. Parmi cette saisie, se trouvaient 600.000 préservatifs.

Cela aurait pu être une saisie dite classique. Des bijoux, des montres ou des produits médicaux alimentaires. Mais la dernière saisie de la police financière de l’aéroport Léonardo da Vinci de Rome a de quoi surprendre. Les autorités italiennes ont pu mettre la main sur près de 600.000 préservatifs contrefaits "à la perfection".

Fabriqués en Chine, ces préservatifs reprenaient à s’y méprendre les produits des marques les plus connues en Europe. Les produits "ont été trouvés dans un emballage imitant parfaitement les marques des multinationales avec beaucoup d'éléments permettant de tromper l'oeil le plus expert", explique la police italienne dans un communiqué. Une vingtaine de personnes, principalement des ressortissants chinois ont été arrêtées.

Des préservatifs ne respectant pas les normes de qualité

Après une série d’examens dans des laboratoires officiels, les autorités italiennes rapportent que les préservatifs ont été mal stérilisés et fabriqués avec des procédures chimiques douteuses et nuisibles pour la santé. Les produits contrefaits seraient d’abord passés dans un entrepôt en Albanie. Ils ont ensuite commencé à être acheminés vers l’Italie, notamment vers le marché noir de Rome.

Des préservatifs, des compléments alimentaires et des bijoux

Outre les préservatifs, la police italienne a également saisi des faux compléments alimentaires. On parle d’environ 500.000 contrefaçons qui devaient être destinées au marché européen et à l’Afrique du Nord. Ces produits sont régulièrement pistés par les autorités. Ils sont très prisés sur Internet, mais dans le même temps, très dangereux pour la santé. Enfin, 150.000 bijoux ont également été interceptés par les autorités italiennes.

Ce n'est pas la première fois que des préservatifs sont saisis en Italie. l'an dernier, 14 boites de préservatifs remplis de cocaïne ont été interceptés. Le colis était destiné au Vatican.

Partager cet article

Pour en savoir plus