Italie : Berlusconi opéré à cœur ouvert après son malaise

Par , publié le
International Silvio Berlusconi
Silvio Berlusconi

Quelques jours après avoir été hospitalisé suite à un malaise cardiaque, il est prévu que l'ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi soit opéré à cœur ouvert en ce mardi.

Il y a tout juste une semaine, l'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi était admis dans une clinique milanaise suite à une défaillance cardiaque survenue au soir du premier tour des élections municipales partielles. On nous avait alors rapporté que ce malaise n'avait rien de foncièrement inquiétant :

"Son hospitalisation était déjà prévue, ses médecins voulaient lui faire faire une série de contrôles après le léger malaise de dimanche soir qui n'était ni sérieux ni préoccupant". Pourtant, samedi dernier, à l'occasion d'une conférence de presse, le médecin personnel du Cavaliere Alberto Zangrillo a déclaré que l'homme d'affaires allait être opéré du cœur le 14 juin 2016, soit aujourd'hui.

Malaise de Berlusconi : "sa vie était en danger et il le savait"

Dans des propos rapportés par nos confrères de Pourquoi Docteur ?, le docteur Zangrillo a ainsi précisé que Silvio Berlusconi "est arrivé à l'hôpital dans un état grave, sa vie était en danger et il le savait". L'intervention chirurgicale, un remplacement de la valve, apparaissait indispensable pour corriger le problème de déficience cardiaque de l'homme d'affaires : "La valve doit être remplacée grâce à une chirurgie conventionnelle, qui implique la circulation (du sang) en dehors du corps, une vue directe du cœur par le chirurgien et le remplacement de la valve par une version biologique".

Une opération censée durer quatre heures

L'opération sera conduite par le chef du département cardiaque de l'hôpital San Raffaele Ottavio Alfieri, pour une durée prévue de quatre heures. On nous précise que si les risques de mortalité de l'opération apparaissent faibles mais présents (entre 2 et 3%), ils augmentent sensiblement dans l'année (10%) si le patient n'est pas traité.

Quelques jours avant cette intervention, Silvio Berlusconi se disait "confiant" quant à la réussite de l'opération, tout en s'avouant "épuisé et usé" par cette épreuve. Ce qui ne l'empêche toutefois apparemment pas, selon son médecin, de continuer à travailler depuis l'hôpital.

Crédits photos : Simone Simone / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus