Italie : Berlusconi hospitalisé après une défaillance cardiaque

Par , publié le
International Silvio Berlusconi
Silvio Berlusconi

Mardi, l'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a été hospitalisé suite à une insuffisance cardiaque. Son malaise ne serait toutefois "ni sérieux ni préoccupant".

L'ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a été hospitalisé mardi matin suite à un "léger malaise" survenu dimanche au soir. Il s'agirait d'une insuffisance cardiaque ayant motivé des examens de contrôle au sein d'un environnement hospitalier.

L'agence AGI, s'appuyant sur des sources appartenant au parti de Silvio Berlusconi Forza Italia (FI), se veut toutefois rassurante quant à la gravité de l'incident : "Son hospitalisation était déjà prévue, ses médecins voulaient lui faire faire une série de contrôles après le léger malaise de dimanche soir qui n'était ni sérieux ni préoccupant".

Hospitalisation de Berlusconi : un malaise pas "préoccupant"

Nos confrères de TF1 ajoutent que Silvio Berlusconi, âgé de 79 ans et attendu pour entrer dans sa quatre-vingtième année en septembre, a été admis dans une clinique de Milan. Son diagnostic définitif sera délivré, nous dit-on, "dans les prochains jours".

L'homme d'affaires a été pris d'un malaise au soir du premier tour des élections municipales partielles. Il s'agissait au passage ici de la première fois depuis trois ans qu'il lui était autorisé de donner sa voix dans le cadre d'un scrutin, après avoir été privé de ses droits civiques suite à une condamnation judiciaire pour fraude fiscale.

Le stress des élections municipales ?

À en croire le quotidien italien Corriere della Sera, la raison de ce malaise serait un stress découlant de la tenue des élections de dimanche. Ces dernières sont d'ailleurs apparues défavorables au parti du Cavaliere, celui-ci ayant ainsi enregistré des résultats globaux mitigés et en particulier dans son fief de Rome, où FI a  réalisé un score de 4,23%.

Pour rappel, suite à un autre malaise cardiaque survenu en novembre 2006 lors d'un discours prononcé à la tribune d'une salle de Toscane, Silvio Berlusconi s'était fait poser un stimulateur électrique aux États-Unis. Stimulateur qui aura été remplacé en décembre dernier dans un hôpital de Milan.

Crédits photos : Simone Simone / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus