Istres : Un porte-char volé reste introuvable

Par , publié le
Faits Divers
Un porte char de l'armée

Un porte-char et un tractopelle appartenant à l'armée de l'air ont disparu entre le 13 et le 17 janvier près de la base militaire d’Istres et n’ont toujours pas été retrouvés.

Le mystère reste entier à Istres (Bouches-du-Rhône) après un vol hors du commun. Selon les informations d’Europe 1, un porte-char militaire et un tractopelle appartenant à l’armée de l’air ont été dérobés à la mi-janvier. Aujourd’hui, les deux imposants véhicules n’ont toujours pas été retrouvés.

Plus de 10 mètres de long

Ce vol ambitieux a eu lieu dans la nuit du 14 au 15 janvier dernier, le camion de marque Renault Premium, équipé d’une remorque porte-char sur laquelle se trouvait un tractopelle Terex TL210 appartenait au 25e Régiment du Génie de l’Air basé à Istres.

Au moment des faits, le camion et la remorque étaient stationnés en dehors de la base aérienne 125. Bien que ce convoi soit d’une taille particulièrement impressionnante avec plus de 10 mètres de long, le camion et l’engin de chantier n’ont toujours pas été retrouvés malgré l’enquête de la gendarmerie de l’Air.

Enquête interne ordonnée par le ministre

Devant le manque d’indices qui permettraient de retracer la piste du véhicule, la gendarmerie de l’Air a demandé l’appui des policiers et des gendarmes de France en leur faisant parvenir le signalement des véhicules qui ont disparu. Pour le moment, la thèse du grand banditisme ou d’un trafic d’engin de chantier est privilégiée.

Devant un vol d’une telle ampleur, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a demandé l’ouverture d’une enquête interne afin de comprendre comment un tel larcin a pu se produire. Cette dernière est menée par l’Inspection générale des armées qui aura pour objectif d’identifier d’éventuels risques pouvant peser sur le fonctionnement des armées.

Crédits photos : Ministère de La Défense

Partager cet article