Israël : 2 morts et une dizaine de blessés lors de l'attaque d'une gare

Par , publié le
International Attaque à la gare routière de Beersheva en Israël
Attaque à la gare routière de Beersheva en Israël

Dimanche, deux personnes sont décédées et une dizaine d'autres ont été blessées lors d'une attaque survenue à la gare routière de Beersheva au sud d’Israël.

Un homme a pénétré dimanche dans la gare routière de Beersheva, il a tué un militaire se trouvant sur place avant de lui subtiliser son fusil d’assaut pour tirer dans la foule. Le bilan de cette attaque est d'au moins deux morts et une dizaine de blessés.

Attaque mortelle à la gare de Beersheva

Selon les premières informations de la police israélienne, les assaillants de la gare de Beersheva étaient au nombre de deux, mais Yoram Halévy, le chef de la police régionale a déclaré ensuite que l’enquête avait déterminée qu'il s'agissait de l'action d'un seul homme. L'homme est entré dimanche dans la gare de Beersheva, a tué un militaire, identifié comme étant Omri Levi, 19 ans, à l'aide d'une arme de poing et s'est ensuite saisi de son fusil d'assaut, avec lequel il a tiré sur la foule. L'assaillant a également tué un Erythréen et a fait une dizaine de blessés parmi la foule. Parmi les blessés quatre sont dans un état modéré, cinq dans un état grave dont deux dans un état très grave, ils ont tous été conduits au centre médical Soroka de Beersheva.
Selon un communiqué de la police israélienne, l'assaillant de la gare a été tué par les forces de l'ordre mais n'a pas encore été identifié.

Un des épisodes les plus violents depuis le début du mois

Cette attaque, dont le bilan humain n'a pas encore été établi de façon définitive, est un des épisodes les plus violents de cette vague de violence qui secoue Israël et les territoires occupés depuis le début du mois d'octobre. Après l'annonce de cette attaque, les islamistes du Hamas contrôlant la bande de Gaza auraient qualifié cette tragédie de "réaction naturelle aux exécutions de Palestiniens par Israël". 7 Israéliens et 42 Palestiniens sont morts depuis deux semaines dans des agressions en Cisjordanie, dans des villes israéliennes, et à la frontière entre l’État hébreu et la bande de Gaza.

Partager cet article