Islam de France : des personnalités musulmanes dénoncent son organisation

Par , publié le
Société Photo d'illustration. Une mosquée.
Photo d'illustration. Une mosquée.

Dans une tribune publiée par le JDD, des personnalités musulmanes remettent en question l'organisation de l'islam de France telle qu'elle apparaît aujourd'hui.

Ils sont chef d'entreprise, banquier d'affaires ou président de forum. Tous sont de confession musulmane, et pour ces personnalités, les attaques de ces derniers mois prétendument commises sur la base de leur religion appellent à une mobilisation des musulmans.

Dans une tribune publiée en exclusivité sur le JDD, ces personnes considèrent que leur parole se doit d'être émise "maintenant parce que l'islam est devenue une affaire publique et que la situation actuelle est intolérable." Et de dénoncer l'organisation actuelle de l'islam de France.

Une organisation dite "impuissante" de l'islam de France

"En tant que musulmans, de foi ou de culture, nous sommes concernés par l'impuissance de l'organisation actuelle de l'islam de France qui n'a aucune prise sur les événements." Et de poursuivre : "Malgré les efforts de personnalités engagées, l'islam de France est – mal – géré par des représentants des pays dont sont issus beaucoup de musulmans français.

Cette organisation avait probablement un sens quand les musulmans étaient des immigrés. Or, aujourd'hui, les musulmans de France sont à 75% français. Ils sont majoritairement jeunes, voire très jeunes. Nombre d'entre eux sont la proie d'idéologues de l'islam djihadiste mais aussi de l'islamisme politique. Les représentants traditionnels ne les comprennent plus car ils ne les connaissent pas tout simplement."

Des générations à renouveler, des musulmans appelés à agir

Les réponses à apporter au problème énoncé sont multiples. Ces personnalités appellent ainsi à "changer de générations, avec un projet d'organisation clair : donner des sources de financement pérennes et transparentes aux mosquées, former et salarier des imams, faire le travail historique, anthropologique et théologique qui permet et permettra encore plus demain d'être français et musulman dans une République laïque."

Autre réaction à observer, celle de "mener enfin la bataille culturelle contre l'islamisme radical, auprès des jeunes et des moins jeunes [...] Il faut agir donc en tant que musulmans". Cette tribune demande également la remise en marche de la Fondation pour l'islam de France, créée il y a maintenant plus de dix ans sans toutefois avoir délivré la moindre action notable depuis : "Il est temps de la réactiver maintenant, de lui donner la capacité de collecter des ressources. Les Français de confession musulmane sont prêts à la relancer, à l'animer, à contribuer à son financement."

Crédits photos : Pixabay.com / Domaine public

Partager cet article

Pour en savoir plus